Vive le Travail-emploi pour pas un rond

Ca sonnerait presque comme un slogan Sarkozien non ?Ben non, vous n’y êtes pas du tout en fait : Fabrice Richard m’informe du lancement de Travail-emploi.com (bien vu le nom de domaine, soit dit en passant) un nouveau site qui remixe un peu les pratiques en matière de portails d’offres d’emploi en injectant une dose

Ca sonnerait presque comme un slogan Sarkozien non ?
Ben non, vous n’y êtes pas du tout en fait : Fabrice Richard m’informe du lancement de Travail-emploi.com (bien vu le nom de domaine, soit dit en passant) un nouveau site qui remixe un peu les pratiques en matière de portails d’offres d’emploi en injectant une dose de Web 2.0., et surtout en proposant un service d’annonces entièrement gratuit pour les recruteurs (mais aussi pour les candidats, bien sûr).

La qualité au rendez-vous.
Le site est très bien fait, clair, fluide et agréable, on sent qu’il y a un gros travail  sur l’interface utilisateur et tout y est : tags, moteur de recherche, RSS, et même une fonction "Digg" d’annuaire de sites d’emploi dans laquelle il est possible de voter pour son site favori. Mouais, ça peut avoir une utilité, mais je me demande si c’est réellement pertinent : les visiteurs vont-ils faire la démarche de visiter les sites proposés puis de revenir voter, ou bien se fier uniquement aux descriptifs pour accorder ou pas leur voix.

Mais bon après tout pourquoi pas…

Candidats potentiels…
Autre fonction intéressante, la fonction "candidats potentiels" : à droite de chaque offre d’emploi est affiché le bloc “candidats potentiels” avec le nom , la photo et les tags des candidats susceptibles de correspondre à l’offre d’emploi affichée. L’affichage de ses candidats se fait en fonction de la similarité entre les  tags  du candidat et les tags de l’offre d’emploi. Plus il y a des tags similaires plus  il a de chance que le candidat corresponde à l’offre et plus le candidat est affiché en haut de liste.

Et c’est gratuit (sauf pour les annonceurs).
Les auteurs du site proposent dont un modèle économique fondé sur la gratuité pour tout le monde et un espoir de revenus générés pas la publicité et les affiliations, ce qui constitue un pari, mais j’y crois à condition de garder une équipe très réduite et de serrer les coûts au maximum, car il parait difficile de faire vivre plus de deux ou trois personnes sur ce modèle si on n’atteint pas rapidement plusieurs centaines de milliers de visiteurs uniques/jour.

Bien joué en tout cas, beau boulot et bonne chance pour la suite.

PS : Ouriel en parle aussi sur Techcrunch.


Nos dernières vidéos

6 commentaires

  1. "[..]un espoir de revenus générés pas la publicité et les affiliations[..]"
    Une fois arrivé sur le site j’ai vu un bandeau de pub pour Keljob.com. J’ai souri en me disant qu’un annonceur avait réussi à afficher sa pub chez un concurrent. Puis j’ai rafraîchi la page et là j’ai remarqué que l’ensemble du bandeau de droite est consacré à des pubs pour des sites concurrents !!!

    Est-ce une bonne solution de donner tous ces points de sortie à sa clientèle vers ses concurrents directes???
    Parce que je suis d’accord qu’il faut que les pubs soient intéressantes pour l’audience si on veut que les internautes "clic", mais là par contre, Travail-emploi n’a pas peur que l’internaute ne revienne pas… non?

  2. Poser des annonces gratuitement est une chose…recevoir des candidatures de réponse en est une autre…

    A trop vouloir focaliser sur le gratuit on en oublie le sujet principal, l’emploi, qui ne se traite pas comme une simple petite annonce au risque d’avoir beaucoup de candidatures "déchet" et que l’offre et la demande ne se rencontrent pas

  3. Après 6 mois d’exploitation, un reférencement acharné de son auteur, le site fonctionne très bien et d’ailleurs le propriétaire l’a mis en vente sur Sedo et en demande 500 K Euros.

Répondre