Suivez-nous

Internet

Voici comment Zoom veut mettre fin au zoombombing

Les utilisateurs de Zoom sont maintenant mieux armés face au phénomène zoombombing. Mais cela va-t-il suffire ?

Il y a

  

le

 

Par

Zoom
© Zoom

La pandémie a rendu les outils de visioconférence extrêmement populaires. Et Zoom fait partie des services qui ont connu une très forte croissance ces derniers mois.

Mais alors que Zoom a gagné en popularité, un nouveau phénomène est également apparu sur la toile : le zoombombing. En substance, il s’agit d’internautes qui font des intrusions dans des réunions privées pour perturber celles-ci, parfois en affichant du contenu pornographique. Ces raids sont probablement causés par des partages de liens et de mots de passe pour accéder à des visioconférences privées.

Zoom identifie les réunions à risque et propose également de nouvelles fonctionnalités pour agir en cas d’interruption

En tout cas, Zoom veut mettre fin à ce phénomène. Des mesures avaient déjà été prises au mois d’avril afin de limiter les chances pour qu’une visioconférence soit victime de zoombombing (par exemple, en activant les salles d’attente par défaut).

Et récemment, l’entreprise a évoqué d’autres fonctionnalités qui renforcent la protection des visioconférences. Tout d’abord, Zoom propose déjà un mécanisme qui alerte les hôtes des visioconférences lorsque celles-ci présentent un risque de subir un zoombombing.

Comment ? Cet outil analyse « les publications publiques sur les réseaux sociaux et d’autres sites Web à la recherche de liens de réunion Zoom partagés publiquement. Lorsque l’outil détecte une réunion qui semble présenter un risque élevé d’être interrompue, il alerte automatiquement le propriétaire du compte par e-mail et fournit des conseils sur la marche à suivre. »

Mais ce n’est pas tout. Si un intrus parvient quand même à entrer dans une réunion sur Zoom, les hôtes sont maintenant mieux armés pour y faire face.

En cas de problème, les hôtes peuvent cliquer sur un bouton qui mettra la réunion en pause et suspendra toutes les activités des participants. Puis, une fois la réunion mise en pause, les hôtes ont la possibilité de bloquer et de signaler des participants, avant de poursuivre. Cette nouvelle protection est même disponible pour les utilisateurs de l’offre gratuite.

Le chiffrement de bout en bout est déjà disponible

Sinon, on rappelle aussi que Zoom a récemment lancé une nouvelle fonctionnalité qui permet de chiffrer les communications de bout en bout. Ce chiffrement rend les communications théoriquement indéchiffrables lorsqu’elles transitent par les serveurs.

Le gain de popularité de cette plateforme a été soudain au premier semestre et celle-ci n’était pas préparée à un tel afflux d’utilisateurs et aux nouveaux usages. Aussi, Zoom a été pointé du doigt de nombreuses fois à cause de problèmes liés à la sécurité et à la confidentialité.

Mais l’entreprise a été réactive, puisqu’elle a consacré ces derniers mois au développement de nouvelles fonctionnalités visant à protéger les utilisateurs.

Pendant ce temps, Microsoft et Google ont essayé de rendre Microsoft Teams et Google Meet plus attractifs. Par exemple, Google a décidé de rendre Meet accessible à tous les utilisateurs du compte Google et d’intégrer celui-ci à Gmail.

Zoom
Par : Zoom
4 / 5
1,5 M avis
1 commentaire

1 Commentaire

  1. PapounetUT

    17 novembre 2020 at 19 h 52 min

    Si les prix descendent aussi rapidement après le lancement c’est que comme les concurrents, l’iPhone 12 ne vaut pas le prix qu’il est vendu.
    Sauf que les concurrents dans le très haut de gamme ont des prix plus agressifs comparés à Apple.
    À config identique les concurrents sont beaucoup moins cher.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests