La voiture volante d’Airbus cela avance rapidement

Le constructeur aéronautique Airbus semble vouloir offrir le rêve d’Icare à tout un chacun. L’entreprise planche sur un projet d’engin volant électrique et une voiture volante capable de transporter un passager au sein des villes de demain, devrait voir le jour d’ici la fin de l’année.

Airbus travaille sur une voiture volante avec son projet Vahana

Taxi volant dans le 5ème élément

Nous évoquions déjà ce projet de voiture volante il y a quelques mois, et ce dernier revient sur le devant de la scène car les choses ont l’air de plutôt bien avancer pour la société Airbus, qui explique que son projet Vahana accouchera d’un prototype fonctionnel d’ici la fin de l’année.

Les taxis et les voitures volantes, c’est pour bientôt !

Si Airbus souhaite avancer si vite, c’est évidemment pour être la première société à lancer une voiture volante sur le marché, car l’entreprise est parfaitement consciente que les hommes devront prendre la voie des airs dans un avenir proche. Airbus affirmait à ce sujet il y a peu : « En 2030, 60% de la population mondiale vivra dans des villes, ce qui représente 10% de plus qu’aujourd’hui » , il est donc facile d’imaginer que les embouteillages seront le fléau des citadins à l’avenir. L’idée est donc de désengorger une partie du trafic en s’envolant…

Cela fait un peu science fiction lorsque l’on lit ces quelques lignes et pourtant Airbus n’en est pas à la partie conceptuelle, mais a déjà énormément avancé sur le projet Vahana. L »entreprise a d’ailleurs indiqué : « Actuellement, on en est à la phase de développement, et le premier prototype pourrait effectuer les premiers essais en vol à la fin de l’année« . De plus, l’entreprise a confié : « L’objectif est qu’en 2020, nous soyons en mesure de proposer un service opérationnel » .

Faut-il entendre qu’en 2020, les premiers modèles de voitures volantes arriveront sur le marché ? Techniquement, il est probable que oui, car Airbus n’est pas seul dans cette course et on peut citer des dizaines de sociétés œuvrant sur ce futur marché, comme par exemple le drone voiture Ehang 184 présenté l’année dernière au CES ou encore les véhicules de Joby Aviation. En revanche là où les entreprises pourraient se frotter à un mur, c’est au niveau législatif car on voit actuellement toutes les difficultés réglementaires qui existent autour des drones, on peut facilement imaginer le casse-tête que seront les voitures volantes pour les autorités.

Airbus travaille sur une voiture volante autonome, qui pourra décoller et atterrir verticalement, grâce à 8 rotors et deux ailes. Un peu dans le style de cette illustration:

Projet Vahana d'Airbus

Source


Nos dernières vidéos

3 commentaires

  1. les gens conduisent deja comme des cons, alors les mettre dans les aire, c pas vraiment ce qu’on peut appeler une grande idée

  2. Alors qu on souffre deja des particules fine. On va creer des vehicules encore plus polluantq pour le bonheur de quelques uns et le malheur de tous….
    J espere que cela.ne sera jamais autorisé

  3. C ‘est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que certains ont l’air brillant avant d’avoir l’air con.
    Ces véhicules des airs auront obligatoirement une dépense d’énergie importante surement supérieure aux véhicules terrestres, même s’ils sont électriques. Après tout pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué. On a réinventé des avions/hélicoptères . Problèmes techniques et accidents = Danger de mort.
    Les points négatifs sont nombreux. Pas écologique, dangereux, couteux, pas pour moi…

Répondre