Suivez-nous

Internet

Wall Street Market : la police démantèle un important site du Dark Web

La police a réussi à fermer le site très connu du Dark Web, Wall Street Market, et à arrêter les administrateurs de celui-ci.

Il y a

le

Dark web
© Unsplash / Nicolas Picard

Les enquêteurs ont réussi à arrêter quatre responsables présumés du site web « Wall Street Market » qui vendaient de nombreux produits interdits sur le Dark Web.

Le site du Dark Web Wall Street Market est tombé

Le Dark Web regorge de sites proposant des produits interdits, des armes, des drogues, du matériel pédopornographique et il est même possible de trouver les services d’un tueur à gage. Les communications étant entièrement chiffrées avec le logiciel TOR, il est extrêmement difficile, voire impossible aux forces de police de pouvoir remonter les filières et d’arrêter les personnes vendant de tels produits. C’est pourtant ce qui est arrivé avec le site Wall Street Market.

Ce site était connu pour être l’un des plus grands sites du Dark Web proposant de la drogue, de la contrefaçon ainsi que des logiciels malveillants. Le site, désormais fermé par les autorités, était particulièrement sophistiqué et disponible en six langues. Pas moins de cinq mille quatre cents vendeurs y proposaient leurs produits illégaux à environ 1,15 million de clients à travers le monde.

C’est après qu’un des administrateurs du site Wall Street Market ait voulut extorquer de l’argent à des clients sous peine de divulguer les détails des transactions que la police a pu remonter jusqu’aux propriétaires du site. Une plainte a été déposée à la police de Los Angeles contre quatre accusés. Selon nos confrères du journal « KrebonSecurity », les administrateurs présumés seraient 3 personnes de nationalité allemande et un brésilien.

Les administrateurs organisaient des escroqueries

Selon nos confrères américains, en plus de vendre des produits illégaux, les administrateurs du site avaient aussi organisé une escroquerie dissimulant toute la monnaie virtuelle détenue sur des comptes bloqués et des comptes d’utilisateurs. Le procureur estime à environ 11 millions de dollars le montant de cette escroquerie aux monnaies virtuelles.

Parmi les accusés inculpés aux États-Unis et ayant été arrêtés en Allemagne les 23 et 24 avril, se trouve un résident de Kleve âgé de 23 ans, un résident de Wurzburg en Allemagne âgé de 31 ans, et un résident de Stuttgart, en Allemagne, âgé de 29 ans. La plainte accuse les hommes de deux chefs d’accusation : complot en vue de blanchir des instruments monétaires et distribution et complot en vue de la distribution de substances contrôlées. Ces trois accusés font également face à des accusations en Allemagne. Cette histoire n’est pas sans rappeler celle du baron de la drogue sur le Dark Web, arrêté et condamné à 20 ans de prison.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests