Connect with us

Internet

Le baron de la drogue du dark web condamné à 20 ans de prison

Sous le pseudonyme d’OxyMonster, Gal Vallerius blanchissait de l’argent issu du tarif de drogues qu’il avait mis en place sur le dark web. Il s’est fait arrêter alors qu’il se rendait au concours de la plus belle barbe du monde, avant de se faire condamner à 20 ans de prison aux USA.

Il y a

le

Gal Vallerius baron drogue

Alors qu’il avait été arrêté en août 2017, le franco-israélien avait accepté de plaider coupable en Floride. Il avait donc accepté les chefs d’accusation tels que le blanchiment d’argent ainsi que la possession et la distribution de drogues sur le dark web, partie immergée du web. En effet, il était accusé d’être l’administrateur et le modérateur de la markplace Dream Market, un espace dans lequel il était possible de trouver des drogues, comme de l’héroïne, mais aussi des données financières volées. Agissant sous le pseudonyme d’OxyMonster, Gal Vallerius vendait principalement de l’Oxycontin et de la crystal meth.

Le baron de la drogue arrêté pour un concours de barbe

Mardi 9 octobre, le juge de district Robert N. Scola Jr, basé à Miami, a condamné Gal Vallerius a 20 ans de prison, précisant que 100 de ses bitcoins et plus de 120 unités en espèces lui seraient confisqués, soit près de 700 000 dollars.

> Lire aussi :  Un wearable pour lutter contre les overdoses

L’homme de 36 ans avait été arrêté en août 2017 à l’aéroport alors qu’il souhaitait se rendre à un concours international portant sur les plus belles barbes et moustaches. Pour l’anecdote, Gal Vallerius souhaitait concourir dans la catégorie « barbe pleine 30,1 – 45 cm » lors de l’événement. Avant son arrestation, l’homme vivait avec sa copine à Plusquellec, dans les Côtes-d’Armor. Lors des perquisitions, les autorités françaises n’ont trouvé aucune drogue, mais quelques restes d’emballages ayant contenu des produits stupéfiants.

Pour arrêter le baron de la drogue, les autorités se sont penchés sur la manière dont Oxymonster écrivait avant de comparer son style d’écriture à celui de Gal Vallerius. L’utilisation régulière des guillemets, les doubles points d’exclamation ainsi que les quelques messages français ont leur ont permis de confirmer des pistes. En remontant les transactions, la police s’est également aperçue que le portefeuille d’Oxymonster était relié au nom de Gal Vallerius. Lors de son arrestation à l’aéroport d’Atlanta, la DEA (Drug Enforcement Administration) indique que son ordinateur embarquait « le navigateur TOR [qui permet de se rendre sur le dark web], des codes apparemment pour pénétrer sur Dream Market, l’équivalent de 500 000 dollars en bitcoins et une clé cryptée intitulée OxyMonster ».

> Lire aussi :  Un wearable pour lutter contre les overdoses

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests