Suivez-nous

Vidéo

YouTube pénaliserait bel et bien le contenu LGBTQ+ sur sa plateforme

Une étude révèle que les systèmes automatisés de YouTube seraient réellement pénalisants pour les contenus LGBTQ+ partagés sur la plateforme de vidéos.

Il y a

  

le

 
YouTube LGBTQ+
Le logo de YouTube

Voilà quelques mois que le contenu LGBTQ+ est au centre des attentions sur YouTube, car plusieurs utilisateurs de la plateforme jugent que celle-ci pénalise ces vidéos. Il y a quelques semaines, des YouTubeurs ont d’ailleurs poursuivi le service pour discrimination en indiquant que certains contenus étaient démonétisés si les titres comportaient les termes « gay », « transgenre » ou « bi ».

Les outils de YouTube sanctionnent-ils les vidéos LGBTQ+ ?

Si YouTube s’était défendu en assurant que les outils de la plateforme ne se pliait à aucune forme de discrimination envers les vidéos identifiées LGBTQ+, une étude tend à prouver le contraire. Celle-ci a été réalisée par Sealow, Andrew et Een, tous trois respectivement PDG de l’entreprise de recherche Ocelot AI, YouTubeur et propriétaire de la chaîne YouTube Analyzed, et créateur de contenu pour la chaîne Nerd City.

Leur enquête portait sur une potentielle démonétisation automatisée par les robots de YouTube. Pour ce faire, ils ont réalisé une expérience en deux parties, sachant que la première se concentrait sur une série de tests portant sur plus de 15 000 mots tirés des dictionnaires Webster, UrbanDictionary et Google. Les mots ont été testés manuellement, contrairement à la seconde expérience qui a été automatisée à l’aide d’une API Google. Les résultats ont été évoqués au travers de trois vidéos partagées sur les chaînes respectives de chacun.

Comme le montrent les résultats, les vidéos dont le titre comporte le mot « gay » ou « lesbienne » ont plus de chance de voir leur monétisation validée si ces mots sont remplacés par des termes aléatoires comme « heureux ».

Suite à la publication de ces résultats, Sealow a indiqué à The Verge : « Les systèmes de classification de YouTube ont été formés pour essayer de prédire la probabilité qu’une vidéo soit démonétisée à partir des données de formation (d’après les résultats d’examens manuels antérieurs). Ainsi, un score de 1 est à 100 pour cent confiant qu’il devrait être démonétisé, tandis qu’un score de 0,5 est de 50 pour cent et ainsi de suite. Youtube a dû fixer un certain seuil acceptable – disons ’35 pour cent de confiance’ où toute vidéo qui dépasse le score de 0,35 sera démonétisée et nécessitera un examen manuel avant d’être approuvée pour monétisation ». En somme, il y aurait bien un biais conséquent et automatique sur certains contenus, spécifiquement ceux comportant des termes LGBTQ+.

Pour sa part, un porte-parole de YouTube a déclaré qu’aucune liste comportant des mots liés au contenu LGBTQ+ -et pouvant entraîner la démonétisation- n’existait. Il a ajouté que la plateforme évaluait « constamment [ses] systèmes pour s’assurer qu’ils reflètent [ses] politiques sans parti pris injuste ». De la même façon, la société a tenu à assurer que le dispositif en place appliquait des mesures en accord avec ses règles.

MISE À JOUR — 01/01 16H25

Voici la réaction complète de YouTube : « Nous sommes fiers des incroyables voix LGBTQ+ sur notre plateforme et nous prenons ces préoccupations très au sérieux. Nous n’avons pas de liste de mots LGBTQ+ qui déclenchent la démonétisation et nous évaluons constamment nos systèmes pour nous assurer qu’ils reflètent nos politiques sans biais injuste. Nous utilisons l’apprentissage automatique pour évaluer le contenu en fonction des directives de nos annonceurs. Parfois, nos systèmes se trompent, c’est pourquoi nous avons encouragé les créateurs à faire appel. Les demandes d’appels fructueuses garantissent la mise à jour de nos systèmes pour s’améliorer sans cesse ».

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. 1984matrix@protonmail.com

    1 octobre 2019 at 14 h 21 min

    Chercher de la musique du même genre dans les années 90, vous obtiendrez 100% d’artistes hommes. À noter pour Google qui est la Bible d’internet(Crawler et tracker), une femme et homme est 98% identique et non en fonction du comportement mais bien biologiquement. Pourquoi déhumaniser autant leur I.A.?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests