En 2098, les morts seront plus nombreux que les vivants sur Facebook ?

Facebook deviendra un cimetière virtuel, selon le statisticien Hachem Saddiki.

Cimetière mort pixabay

En 2098, il y aura plus de personnes décédées que de personnes vivantes sur Facebook. C’est ce qu’affirme le statisticien Hachem Saddiki, qui travaille à l’université du Massachausetts. Selon lui, Facebook deviendra « le plus grand cimetière virtuel » d’ici la fin de ce siècle, s’il existe encore.

Selon nos confrères du Parisien, l’étude est basée sur la croissance du nombre d’utilisateurs de Facebook, l’âge de ces utilisateurs ainsi que le taux de mortalité aux Etats-Unis. Elle a donc ses limites puisque le taux de mortalité peut varier d’un pays à l’autre.

Hachem Saddiki considère également que tous les profils de personnes décédées sur Facebook ne seront pas supprimés. Or, le fait est que certains utilisateurs partagent leurs mots de passe Facebook avec des proches qui peuvent alors supprimer le compte en cas de décès.

Normalement, si un utilisateur est décédé, Facebook transforme son compte une sorte de mémorial. Et depuis l’année dernière, il permet de choisir un légataire que sera responsable de son compte en cas de décès. Le légataire ne voit pas les messages et ne peut pas publier au nom de la personne décédée, mais il peut répondre aux demandes d’ajout et épingler une publication sur le profil.

(Sources : 1 / 2 )


Un commentaire

  1. Une information bien inutile et malheureusement peut crédible, et surtout invérifiable.
    Sachant qu’il y a plus d’humain vivant actuellement sur la terre, qu’il n’y a eu d’humain mort depuis que l’homme est homme, et que la tendance est loin de s’inverser, j’ai d’énorme doutes sur la véracité de cette information …

Send this to friend

Lire les articles précédents :
iBooks   Apple  FR
Apple condamné à payer 450 millions de dollars dans l’affaire iBooks

Accusé de s'être entendu avec plusieurs maisons d'édition sur le prix des livres électroniques lors du lancement de l'iPad, Apple a été condamné...

Fermer