Tout ce qu’il faut savoir de la keynote d’Apple

Après une keynote de rentrée particulièrement riche en nouveautés, Apple nous donne à nouveau rendez vous ce jeudi avec des nouveautés du côté des Macs et iPads.

Pour cette keynote d’octobre, on ne change pas ses habitudes et Tim Cook, le big boss, commence par flatter sa firme avec une citation de Walt Mossberg nous apprenant que l’iPhone 6 était le meilleur smartphone du marché et Tim Cook d’ajouter que ce dernier iPhone est aussi celui qui s’est vendu le plus rapidement dans l’histoire !

On continue la séance d’autosatisfaction avec Apple Pay qui a déjà gagné 500 nouveaux partenaires alors que le service ne sera lancé que dans les prochains jours aux USA. Puisqu’on parle des prochains lancements, un petit mot sur l’Apple Watch qui profitera dès le mois de novembre de l’arrivée du WatchKit pour les développeurs.

Passé les bonnes nouvelles, Apple est bien obligé d’évoquer iOS 8 qui peine à convaincre les utilisateurs, 48% seulement sont passés à iOS 8, on est loin du taux d’adoption de iOS 7 mais Apple met en avant ses chiffres par rapport à ceux d’Android dont la fragmentation est régulièrement pointée du doigt.

Les annonces

Il est maintenant temps de regarder de plus près les annonces importantes de cette keynote et on commence avec iOS 8.1. Peu de grosses nouveautés à l’horizon, cette mise à jour viendra surtout corriger les bugs d’iOS 8 et c’est déjà pas mal. On notera quand même l’arrivée d’Apple Pay (qui ne nous servira pas vraiment pour le moment en France), une amélioration de l’application Photos avec iCloud Photo Library qui comme son nom l’indique permettra de sauvegarder automatiquement ses photos et vidéos dans le nuage. Jennifer Lawrence sera ravie.

Place maintenant à OS X Yosemite. Annoncé en juin dernier, cette keynote est l’occasion de rappeler les principales nouveautés du prochain système d’exploitation d’Apple et de noter que la plupart des logiciels made in Apple seront mis à jour. On parle ici de la suite bureautique iWork, Safari, Spotlight…

OS X Yosemite est disponible dès aujourd’hui alors qu’iOS 8.1 arrivera un peu plus tard, le 20 octobre.

Les iPads

Tim Cook revient alors sur scène pour évoquer les nouveaux iPads. Avec 225 millions d’iPad vendus, il faut dire que la tablette est une source de revenu de choix pour Apple même si son avenir pourrait s’inscrire en pointillé avec l’iPhone qui fait maintenant figure de phablette.

En attendant de voir de quoi son avenir sera fait, la tablette d’Apple a droit à une nouvelle cure d’amaigrissement avec l’iPad Air 2, 18% plus fin que la première version (6,1 mm), de quoi faire de ce nouvel iPad la tablette la plus fine au monde (c’est Apple qui le dit).

Capture d’écran (194)

Au rayon des nouveautés, on suivra avec intérêt le nouvel écran anti-reflet et la présence d’un processeur A8X, annoncé comme 40% plus rapide que celui du premier iPad Air. On retrouve un appareil photo 8 mégapixels iSight Camera, ouverture à f/2.4 et l’enregistrement 1080p.

Des améliorations qui permettent à cet iPad de prendre des photos en panorama (43 mégapixels) et de filmer en slow motion, on se rapproche ici des fonctionnalités de l’iPhone. L’iPad Air 2 hérite d’ailleurs d’une autre fonctionnalité qu’on retrouve déjà sur l’iPhone 6 (et même iPhone 5S) à savoir Touch ID. Ce nouvel iPad Air 2 sera disponible au prix de 499$ (16 Go), 599$ (64 Go) et 829$ (128 Go) pour les modèles WiFi et 629$ (16 Go), 729$ (64 Go) et 829$ (128Go) pour les modèles 4G.

Enfin, l’iPad Mini a également droit à une mise à jour avec l’iPad Mini 3 qui embarque lui aussi Touch ID avec un prix de départ de 399$ pour le modèle WiFi.

Capture d’écran (196)

On glisse alors vers l’autre annonce importante de cette soirée et elle concerne les Macs. En effet, l’iMac Retina est enfin là avec un écran 5k (5120 x 2880 pixels). Toujours dans la retenue lorsqu’il s’agit de présenter un nouveau produit, Phil Schiller n’hésite pas à qualifier ce Mac de « best iMac ever ».

Il faut dire qu’il se présente avec de sérieux atouts :

  • 5 mm d’épaisseur aux extrémités
  • Un processeur Intel Core i5 quadricÅ“ur à 3,5 GHz (Intel Core i7 quadricÅ“ur jusqu’à 4 GHz sur option)
  • Un processeur graphique AMD Radeon R9 M290X avec 2 Go de mémoire GDDR5 (AMD Radeon R9 M295X avec 4 Go de mémoire GDDR5 sur option)
  • Fusion drive de 1 To (Fusion Drive de 3 To ou avec 256 Go, 512 Go ou 1 To de stockage flash (SSD) sur option)
  • 8 Go (2 x 4 Go) de RAM (16 ou 32 Go sur option)

Capture d’écran (195)

Avec un prix de base de 2 499$, ce nouvel iMac Retina 5K risque toutefois de refroidir de nombreux utilisateurs. A noter que les anciens iMac restent disponibles.
Un mot sur le Mac Mini qui s’équipe d’un processeur Core de quatrième génération, d’une puce Intel Iris ou HD Graphics 5000 selon le modèle choisi, du Wi-Fi 802.11ac et deux ports Thunderbolt 2 et un prix revu à la baisse (499$).
Comme toujours avec Apple, un dollar équivaut à un euro et les prix annoncés en dollars auront simplement droit à un changement de symbole pour l’Europe.

Voilà, la keynote d’octobre 2014 est maintenant terminée et vous pouvez reprendre une activité normale ou nous faire partager vos impressions sur cette keynote.

(Source)


13 commentaires

  1. Pingback: Tout ce qu'il faut savoir de la keynote d&rsquo...

  2. Pingback: Tout ce qu’il faut savoir de la keynote d’Apple - Linkeol, L'actualité des entreprises en France

  3. Pingback: Tout ce qu’il faut savoir de la keynote d...

  4. Y a t-il rien de nouveau côté Mac pro, c’est ce qui m’intéresse le plus dans tous ça franchement

  5. Une keynote en demi-teinte, avec des déceptions: l’iPad Mini 3 et le Mac Mini, et des choses prévues: iPad Air 3 et iMac retina. La keynote d’octobre devient de plus en plus une annonce pour Noël, sans gros intérêt, à part des mises à jour mineures (ce qui est en fin de compte logique).

    Par contre, la phrase:

    « Comme toujours avec Apple, un dollar équivaut à un euro et les prix annoncés en dollars auront simplement droit à un changement de symbole pour l’Europe »

    me semble toujours assez déplacée. 399$ HT (les prix US étant donnés HT) équivaut à 373€ TTC en France (rajout de 20%), si on ajoute la taxe copie privée, le transport, le stockage… sachant que apple donne un seul prix pour l’Europe alors que la TVA peu évoluer entre 15 et 27% environs, ça ne me semble pas quelque chose de si choquant ce prix de 399€ (par rapport au prix US, bien sûr, après c’est un autre débat). On peut rajouter qu’avec une TVA moyenne à plus de 21%, on y est presque (et vendre un produit à 48x est moins impactant que le 499, qui implique « inférieur à 400 »)

  6. Thomas-Estimbre on

    @TINA : Non TINA rien de nouveau du côté des Mac Pro qui évolue bien moins vite. On peut espérer du nouveau courant 2015.

    @FLO_2_0 : Merci pour votre commentaire. Cette phrase est surtout là pour signifier qu’il suffit de changer le symbole pour savoir le prix que nous aurons en Europe (d’ailleurs l’iMac Retina est finalement à 2599€ et pas 2499€), il n’y a pas de vraie conversion de la part d’Apple mais vous avez raison qu’avec le taux de change actuel l’écart est assez faible surtout sur l’iPad. Par contre, il peut devenir conséquent lorsqu’on évoque un Mac ou iMac.

  7. Pingback: Actu Apple | Pearltrees

  8. Pingback: Résultats financiers : c'est déjà Noël pour Apple !

  9. Pingback: Résultats financiers : c'est déjà Noël pour Apple !

  10. Pingback: Pas d’Apple SIM pour l’iPhone !

Send this to friend

Lire les articles précédents :
nyc
Drones, startups, French Tech et rosette : quand Lyon fait sa tournée américaine

Quel est le rapport entre Boston, New York, Montréal et Lyon ? Les gratte-ciels ? La bonne chère ? Les...

Fermer