Connect with us

Applications

12 applications pour exclure définitivement Google de votre vie

Compte tenu du fait que Google est actuellement au centre de plusieurs polémiques, certains utilisateurs pourraient être tentés de se tourner vers d’autres services. Mais si Google est partout, comment trouver d’autres alternatives ? Voici 12 applications qui n’appartiennent pas à la compagnie américaine.

Il y a

le

Google Berlin

Il y a peu de temps, l’entreprise américaine annonçait qu’elle mettait un terme définitif à Google+ pour les particuliers. Néanmoins, elle a également annoncé que son réseau social avait été victime d’une faille de sécurité qui a duré de 2015 à mars 2018. De fait, il pourrait être de bon aloi de trouver des alternatives à tous les services de Google tels que Chrome, Gmail, Drive et autres. Baptisée « No More Google », une liste de services permettant d’éviter d’utiliser les produits de la compagnie américaine.

Navigateur : Mozilla Firefox plutôt que Google Chrome

Conçu par la fondation à but non lucratif Mozilla, le navigateur Firefox se positionne directement en faveur de la protection des données des utilisateurs. Lorsque le scandale Cambridge Analytica a éclaté, la fondation a lancé Facebook Container, une extension créée pour que la plateforme ne puisse pas collecter vos données personnelles lorsque vous naviguez sur le web. De la même façon, le navigateur se charge de bloquer la majorité des trackers publicitaires avant que vous ne soyez pas retargeté par les marques. De plus, il est facile de transférer ses signets, ses mots de passe et ses préférences de Chrome à Firefox.

Firefox

Vidéo : Vimeo plutôt que YouTube

Racheté par Google en 2006, YouTube constitue l’une des plateformes vidéo les plus conséquentes à ce jour. Néanmoins, il est tout de même possible de se tourner vers une alternative comme Vimeo. Si le nombre de contenus est moindre, ce dernier a l’avantage de proposer une expérience sans publicité ainsi que plusieurs options de confidentialité. Le contenu exclusif peut être protégé afin de n’être partagé qu’avec une certaine base d’utilisateurs. Pour les créateurs de contenu vidéo, il existe une option de base gratuite qui devient payante dès lors que l’on souhaite bénéficier de plus de stockage et de fonctionnalités avancées.

Vimeo

Moteur de recherche : DuckDuckGo plutôt que Google

Contrairement au moteur de recherche de la firme, DuckDuckGo a l’avantage de ne pas suivre ses utilisateurs lors de leur navigation sur le web. Si le moteur de recherche est encore loin derrière Google, il a tout de même dépassé un nouveau record récemment. En effet, le moteur de recherche qui ne piste pas ses utilisateurs se targue désormais d’avoir atteint les 30 millions de requêtes directes en un jour. En 2013, DuckDuckGo comptait près d’un milliard de requêtes, contre près de 6 milliards en 2017.

> Lire aussi :  Pixel 3 et Pixel 3 XL : Google donnerait rendez-vous le 9 octobre pour la présentation officielle

DuckDuckGo

Stockage : Dropbox plutôt que Google Drive

Une fois de plus, Drive est largement en avance sur son concurrent direct, Dropbox. Néanmoins, le service au logo bleu est l’une des rares entreprises à qui l’Electronic Frontier Foundation a attribué le score de cinq étoiles en ce qui concerne la protection des données des utilisateurs. Pour sa part, Google Drive n’a reçu que quatre étoiles.

Dropbox

Messagerie : Telegram plutôt que Google Hanghouts

Contrairement à Hanghouts, Telegram a l’avantage de proposer un chiffrement de bout en bout, ce qui signifie que seules les personnes qui communiquent peuvent accéder aux contenus des messages échangés. De fait, l’application permet d’éviter Hanghouts, mais aussi Messenger et WhatsApp, qui appartiennent tous deux à Facebook. Pour les plus rigoureux, il est également possible de se tourner vers Signal. Dans les milieux professionnels, Slack et Discord proposent aussi de nombreuses fonctionnalités.Telegram

Images : Unsplash et Pexels plutôt que Google Images

Si Google Images dispose d’un filtre permettant d’accéder à des contenus libres de droits, Unsplash et Pexels ont l’avantage de proposer des clichés sous la licence Creative Commons Zero (CC0). Comme l’explique Unsplash, les images présentes sur la plateforme sont « fournies par la communauté de photographes la plus généreuse du monde ».

Unsplash

Plans : OpenStreetMap plutôt que Google Maps

Lancé en 2004, OpenStreetMap est un projet open source conçu par une communauté de développeurs bénévoles. Si l’application mobile n’existe pas encore, la plateforme est accessible via un navigateur web. Lors de l’année 2013, le millionième contributeur à l’initiative a été enregistré. Une fois de plus, OpenStreetMap a l’avantage certain de ne pas suivre vos déplacements à des fins publicitaires.

OpenStreetMap

Voyage : Skyscanner plutôt que Google Flights

Skyscanner semble disposer de fonctionnalités plus précises, si bien que les résultats de recherche sur les vols en avion sont généralement moins chers que sur son concurrent Google Flights. Outre les vols, l’application recense les hôtels et locations de voiture à l’échelle mondiale. L’outil est totalement gratuit. D’autres applications comme Skiplagged, Hipmunk et Kiwi peuvent être utilisés à la place de l’outil de Google.

> Lire aussi :  Google Maps veut vous aider à (encore) mieux gérer vos déplacements

Skyscanner

Météo : Dark Sky plutôt que Google Weather

Considéré comme l’une des meilleures applications météo, Dark Sky propose les prévisions météo ainsi que les précipitations selon l’heure qu’il est. Le service propose également une « machine à remonter le temps » qui renseigne le temps et la température des jours précédents.

Dark Sky

Tableur : Airtable plutôt que Google Sheets

Conçu en 2012, Airtable offre la possibilité de gérer des données autre que celles d’un simple tableur, puisqu’il prend également en compte des éléments comme des URLs, des dates ou des numéros de téléphone. De fait, il constitue un service hybride rassemblant les fonctionnalités d’un tableur et d’une base de données. À ce jour, la plateforme a déjà séduit plusieurs entreprises américaines comme Tesla, Netflix ou Airbnb. Airtable est gratuit, mais propose une version payante disposant de plus de fonctionnalités.

Airtable

Email : FastMail plutôt que Gmail

FastMail a l’avantage de proposer un service rapide et efficace, tant sur desktop que sur mobile. Entièrement gratuite, la plateforme a également l’avantage de proposer un service qui n’inclue pas que vos emails soient relus par une intelligence artificielle. L’offre de 30 jours est gratuite, puis coûte 3 à 9 dollars.

FastMail

Documents : Quip plutôt que Google Docs

Propriété de Salesforce, Quip est une suite d’outils de productivité qui offre une plateforme de collaboration de contenu. Comme l’a expliqué le cofondateur Bret Taylor, la plateforme traite autant de « communication que de documents ». De fait, le principe de Quip n’est pas seulement de proposer un outil de traitement de texte, mais également de se baser sur la collaboration des utilisateurs. Pour cinq personnes, la plateforme coûte 30 dollars par mois, puis 12 dollars supplémentaire par personne. Notion, Bear Writer ou encore Zoho remplacent également Google Docs.

Quip

18 Commentaires

18 Commentaires

  1. Nazim

    18 octobre 2018 at 17 h 03 min

    et du coup ça veut dire qu’on est obligé d’utiliser iOS ou autres car Android est développé par Google ^^

    • Neophil

      18 octobre 2018 at 20 h 26 min

      Non, tu peux très bien installer un lineageOs sur ton téléphone Android et alors d’extraire de tout Google. Par ailleurs Android ne collecte pas de données. Ce sont les Google apps qui le font.

    • Follain

      19 octobre 2018 at 7 h 54 min

      Ont chane beaucoup de chose que les gens sont perdu ils ont leur habitude leurs jeux bulles iq et autres il se vont faire comment Gmail etc ça deviens dingue maintenant pour les personnes de un certain âge qui sont habitué à leurs internet

  2. pressepressecitron

    18 octobre 2018 at 17 h 46 min

    Mouais, vraiment pas top cet article: entre l’absence de lien vers les alternatives proposés et le manque de sérieux dans les propositions.

    Mozilla Firefox est sous les feux de la rampes pour être financé en quasi-totalité par google en échange d’y mettre google comme moteur par défaut avec les atteintes à la vie privée qui vont avec.
    Une véritable alternative: waterfox[1]

    Vimeo n’est pas un youtube sans google, mais un espace réservé aux vidéastes pour leur films sur lesquels ils ont les droits. Les tuto, clips musicaux et autres youtuberies ne sont pas les bievenus sur vimeo.
    Une véritable alternative à youtube issue du projet dégooglisons internet[2]: peertube[3]

    Dropbox n’est tout simplement pas recommandable, entre les conditions d’utilisation qui indique qu’ils peuvent utiliser vos fichiers sans votre autorisation, les problèmes de sécurité à répétition, la preuve début janvier 2017 que dropbox garde une copie de tout vos fichiers même ceux que vous avez effacés, etc.[4]
    De véritables alternatives: nextcloud, spideroak, seafile, cozy

    Telegram créé par vkontakte, le facebook russe, est connu pour avoir une cryptographie « faite-maison » par des amateurs tandis que la plupart des alternatives sérieuse à google hangouts sont basée sur le protocole signal largement éprouvé et validé.
    Les alternatives à google hangouts sont XMPP (qui malheureusement est de moins en moins utilisé) et riot[5] basé sur le protocole matrix[6].

    Je ne vais pas tout détailler non plus:
    google sheets -> https://framacalc.org/
    google search -> https://framabee.org/ https://search.disconnect.me/

    et tout le reste se trouve dans la listes des alternatives du projet dégooglisons internet[7]

    [1]: https://www.waterfoxproject.org/
    [2]: https://degooglisons-internet.org/
    [3]: https://joinpeertube.org/
    [4]: https://en.wikipedia.org/wiki/Criticism_of_Dropbox
    [5]: https://riot.im/
    [6]: https://matrix.org/
    [7]: https://degooglisons-internet.org/fr/alternatives/

    • Lionel Pineau

      19 octobre 2018 at 22 h 11 min

      Ça donne à réfléchir, bel exposé.
      La difficulté au fond réside non seulement dans nos habitudes, mais aussi la « tracasserie » de récupérer les données, les carnets d’adresses, mail, etc.
      Et surtout informer tout le monde de ce changement.
      Ça se fera avec le temps… s’il n’y a plus d’innovation chez Google.
      Il n’empêche qu’à l’instant, même s’il se développe des alternatives très intéressantes, l’eco-système Google reste le seul système global, grâce son service Cloud, à ma connaissance

  3. JC MORIAUD

    18 octobre 2018 at 18 h 00 min

    Vous êtes sérieux ?

    Le suisse Protonmail au lieu de Gmail.
    Le français Qwant au lieu de Google search ou DuckDuckgo
    Le français Cozy au lieu de Google drive ou Dropbox

  4. JC MORIAUD

    18 octobre 2018 at 18 h 01 min

    Vous êtes sérieux ?

    Le suisse Protonmail au lieu de Gmail.
    Le français Qwant au lieu de Google search ou DuckDuckgo
    Le français Cozy au lieu de Google drive ou Dropbox
    Peertube au lieu de Youtube ou Vimeo…

  5. cancan

    18 octobre 2018 at 18 h 22 min

    Et beaucoup de tout ça est intégré dans le nouvel OS pour mobile: /e/ (anciennement « eelo »):
    https://e.foundation

    • Claude b

      19 octobre 2018 at 3 h 39 min

      /e/ est en phase de développement. Des beta commencent à être expérimentées. Tous les smartphones ne seront pas de suite concernés, mais un Android non Google va incessamment apparaître, c’est vrai.
      Et bon sang que ça va faire du bien !

  6. Lamidieu

    18 octobre 2018 at 18 h 35 min

    Hello, j’aurais aimé voir Quant comme moteur de recherche français. Pourquoi n’est il pas cité ?

  7. Steph

    18 octobre 2018 at 19 h 44 min

    Pour les recherches, on peut aussi utiliser Qwant qui a l’avantage d’être français !

    • John

      18 octobre 2018 at 21 h 20 min

      D’autant plus que Duckduckgo utilise les serveurs d’Amazon ! Du coup côté vie privé, no tracking et tout mouais … C’est peut être mieux de citer Qwant en effet !

    • Trucmush

      18 octobre 2018 at 21 h 28 min

      Brave browser
      Go BAT

  8. Toulon

    18 octobre 2018 at 20 h 49 min

    Mais lol DuckDuckGo … et qwant ça parle pas au journaliste ??? Surtout quand on parle de vie privée

  9. Lotus

    18 octobre 2018 at 21 h 13 min

    Pour compléter les remarques constructives de pressepressecitron qui a cité quelques une de leur ressources, pourquoi pas être un peu chauvin et utiliser des ressources libres françaises :
    https://framasoft.org/fr/full#topPgcloud

    Tous les outils sont gratuits et ne vous fliquent pas.
    Je ne participe pas au projet pour info mais en suis un grand utilisateur.

  10. Say

    19 octobre 2018 at 3 h 05 min

    Un détail, open street map sur mobile existe, le mec n’a même pas cherché

  11. Grigou

    22 octobre 2018 at 14 h 05 min

    Quel dommage ! Sujet vendeur mais bâclé. Sortir de la galaxie Google ressemble à un impératif pour qui s’inquiète un tant soit peu de ses données personnelles. Et des alternatives crédibles il en existe. Mais par pitié vous auriez pu trouver plus approprié que Duckduckgo (avec Qwant), que Viméo qui n’est pas véritablement une alternative à Youtube ou encore Dropbox. On pourrait ajouter le navigateur Brave qui est très efficace, Proton mail, Signal (pour la messagerie), MétéoCiel et j’en passe. Cela étant dit lorsqu’il s’agit de l’emprise des Gafam je pense que la sagesse nous invite à n’utiliser ces services que par petites touches, de préférence sans créer de compte lorsque cela est possible. Diversifier ses usages permet ainsi de morceler l’information et de la rendre moins exploitable. Enfin, parfois, payer un service et ainsi posséder personnellement ses informations mérite d’être étudié. Je pense particulièrement à son adresse email. Posséder son nom de domaine et ainsi son propre mail hébergé sur un serveur dédié ne coûte pas si cher, quelques bières par an !

  12. polo

    2 novembre 2018 at 11 h 59 min

    y a quand même un problème. j’ai pas envie d’avoir 10 compte sur 10 plateformes différentes.
    de plus il existe des liens entre toutes ces applications Google qui peuvent s’avérer indispensables. rien que le liens docs/spreadsheet qui fonctionne main dans la main, soyons sérieux 5 mn.
    sinon le fait de dire « Google n’innove pas » déjà c’est faux et en plus quand un produit est bon et fonctionne j’ai pas besoin d’en rajouter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests