Le 15 février, Google pourrait ne plus afficher les publicités de votre site

Deux petits mois. C’est le temps qu’il reste aux éditeurs qui abusent dans le registre de la publicité pour s’adapter aux nouvelles règles de Chrome. Passé ce délai, toutes les publicités seront bloquées.

Le projet est en préparation depuis plusieurs mois. Google se lasse des abus de nombreux éditeurs avec la publicité. Toujours plus invasives, elles poussent de nombreux utilisateurs à installer un bloqueur de pub comme Adblock. Google va bientôt prendre des mesures plus drastiques. A partir du 15 février, un dispositif sera intégré pour bloquer toutes les publicités d’un site jugées abusives.

Google Chrome va bientôt durcir le ton sur la publicité

Les règles fixées par la « Coalition for better ads » ciblent ainsi plusieurs types de publicités. On trouve les vidéos en lecture automatique avec le son, les larges publicités qui restent à un emplacement, celles qui clignotent ou encore viennent s’afficher en surimpression par-dessus une page visitée, certains pop-up. Autant dire que cette liste regroupe des formats utilisés par de nombreux sites actuellement.

Alors que pour beaucoup de sites web la publicité représente une source de revenu majeure, Google espère bien réussir à faire changer les mentalités. A partir du 15 février, tous les sites qui seront en violation de ces règles depuis au moins 30 jours sont concernés. Bonne nouvelle toutefois, il sera possible aux contrevenants de redresser la barre. Ils pourront demander une reconsidération de la situation une fois les problèmes réglés.

Vers un logique de labels de qualité

Il s’agit d’une action qui s’inscrit dans une démarche plus globale. De nombreux annonceurs et éditeurs sont conscients du problème et de la nécessité de changer pour regagner la confiance de l’utilisateur. En France, une initiative nommée « Digital Ad Trust » a vu le jour. L’idée étant de certifier les sites ayant des bonnes pratiques.

Toutefois, ces projets ne s’attaquent qu’à une partie du problème. En effet, de nombreux internautes utilisent aussi les bloqueurs de pub pour lutter contre les traceurs. Un domaine sur lequel aucun acteur ne semble encore décidé à se prononcer. Seul Firefox propose sa « protection contre le pistage » pour limiter le tracking.


Un commentaire

  1. Est-ce qu’il s’agit juste de chrome qui bloquerait les sites ou afficherait un message aux internautes ou de la recherche google qui pénalise les sites qui abusent de la pub en les rendant moins visible dans les résultats de recherches?

Répondre