Suivez-nous

Actualités

5G : Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom peuvent déployer leur réseau plus tôt que prévu

Alors que la 5G fait encore polémique dans certains cercles de pensée, Orange, Free, SFR et Bouygues Telecom vont finalement pouvoir déployer leur réseau dès le 18 novembre 2020.

Il y a

  

le

 
5g deploiement plus tot prevu
© Unsplash / Karim Manjra

Si en Asie le déploiement de la 5G avance à vitesse grand V, l’Europe et la France sont à la traîne. Il faut dire que le contexte de crise sanitaire n’a pas aidé. Les enchères d’attribution des fréquences, prévues en avril 2020 ont été reportées de plusieurs mois.

Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom ont finalement pu se positionner à la fin du mois d’octobre. Bonne nouvelle, les acteurs du marché semblent déterminés à accélérer le mouvement. Ainsi, l’Arcep vient d’annoncer que les opérateurs pourront émettre sur la bande 3,5 GHz dès le 18 novembre, soit « le lendemain de la fin des expérimentations » explique Sébastien Soriano, président de l’Arcep.

Quid du confinement ? Le gendarme des télécoms se veut rassurant. Selon lui, les mesures prises par le gouvernement ne ralentiront pas le déploiement de la 5G.

Lancements prévus dès le 20 novembre

Si le top départ est fixé au 18 novembre, quelques ajustement sont nécessaires pour commencer le déploiement du réseau. « Les opérateurs ont déposé des demandes d’autorisations techniques auprès de l’ANFR (…) ce qui enclenche un délai de quatre semaine » à partir de la date des enchères soit le 20 octobre dernier.

Ainsi, l’Arcep s’attend à un déploiement de la 5G entre le 20 et le 30 novembre 2020, si ces dates correspondent au plan de bataille des opérateurs. Orange par exemple propose déjà des forfaits 5G à ses clients, mais indique que le réseau ne sera disponible qu’à partir de décembre 2020.

Chaque opérateur aura donc tout le loisir de lancer les hostilités quand bon lui semble. D’autant que certains ont peut-être choisi d’utiliser leurs fréquences 700 MHz pour la 5G (en remplacement de la 4G) ce qui implique des ajustements techniques.

Convaincre les élus locaux

Dans tous les cas de figure, Orange, SFR, Bouygues Telecom et Free doivent obtenir l’aval des élus locaux pour déployer leur réseau 5G. Une mission loin d’être facile tant ce réseau 5G divise.

Près de 70 élus (gauche et écologistes) ont demandé un moratoire au gouvernement dans une tribune publiée le 133 septembre dernier dans le JDD. Les signataires estimaient alors que l’attribution des fréquences intervenait « sans étude d’impact climatique et environnement ni aucune consultation publique préalable ». Et d’ajouter :

Nous, maires et élus, proposons dans l’immédiat un moratoire sur le déploiement de la 5G au moins jusqu’à l’été 2021 [et la] tenue d’un débat démocratique décentralisé sur la 5G et sur les usages numériques. Nous demandons que la priorité soit donnée à la réduction de la fracture numérique, à travers le développement de la fibre en zone rurale et en finalisant le déploiement de la 4G.

Ambiance…

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests