Suivez-nous

Auto-Moto

Après le Dieselgate, Porsche de nouveau dans la tourmente ?

Déjà condamnée dans le cadre du scandale du Dieselgate, Porsche annonce l’ouverture d’une enquête autour de modifications illégales sur les moteurs essence des 911 et Panamera.

Il y a

  

le

 

Par

© Porsche

Le Dieselgate est un véritable scandale qui aura durement touché l’industrie automobile, et il semblerait que cette affaire n’ait toujours pas fini de faire parler d’elle. Déjà condamnée l’an dernier en Allemagne à une amende de 535 millions d’euros dans ce cadre, et après avoir abandonné les motorisations Diesel dans sa gamme, Porsche vient d’annoncer avoir décelé de possibles « manipulations » sur les anciens moteurs à essence des modèles 911 et Panamera.

Selon les magazines allemands Bild am Sonntag et Handelsblatt, à l’origine de cette information, Porsche soupçonnerait que ces manipulations aient été réalisées sur les moteurs après l’homologation de ses modèles par la KBA, l’autorité allemande des transports.

Le constructeur allemand, filiale du groupe Volkswagen, n’a pas donné davantage de détails concernant ces « manipulations », mais il semblerait qu’elles soient bien liées à des problématiques d’émissions polluantes. En effet, Porsche précise que les investigations portent sur des « éléments matériels et logiciels utilisés dans les tests de certification. Dans certains cas, ces composants peuvent également être différents des pièces utilisées dans les véhicules de série ».

Les modèles incriminés sont les Porsche 911 et Panamera produits entre 2008 et 2013, tandis que les modèles de la gamme actuelle de Porsche ne sont pas concernés. Afin de montrer patte blanche dans un contexte incertain, dès la découverte de ce problème, Porsche aurait averti les autorités allemandes, qui ont également ouvert une enquête.

Il faudra attendre les conclusions de cette enquête et de la justice allemande afin d’en savoir plus. Si la fraude est avérée, Porsche pourrait bien être à l’origine, non pas d’un Dieselgate, mais cette fois-ci d’un Essencegate… Espérons que cela ne mette pas en péril leur objectif d’atteindre 50% de véhicules électrifiés dès cette année dans nos contrées.

Il y a quelques jours, Hans Dieter Pötsch, directeur de Porsche et président du conseil de surveillance de Volkswagen, a été condamné à une amende de 1,5 million d’euros pour manipulation des marchés financiers : la justice allemande l’accuse d’avoir tardé à avertir les investisseurs du trucage des moteurs du groupe, dans le cadre de l’affaire du Dieselgate. La facture totale de celle-ci s’élèverait à plus de 30 milliards d’euros pour le groupe allemand, dont près de 10 milliards pour dédommager ses clients américains.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests