Porsche abandonne définitivement le diesel, cap sur l’hybride et l’électrique

Après une parenthèse pendant laquelle il a équipé une partie de sa gamme avec des motorisations Diesel, Porsche sera donc le premier constructeur allemand à y renoncer définitivement.

Certains puristes avaient avalé leur chapeau quand leur marque sportive de luxe préférée avait sorti une version diesel pour la première fois sur l’un de ses modèles. Heureusement, cela ne concernait pas la mythique 911 mais le gros SUV Cayenne. Le succès fut au rendez-vous, notamment auprès d’une clientèle de professionnels et d’entreprises, si bien que le constructeur de Stuttgart étendit le diesel à d’autres modèles de la gamme, la Panamera puis plus récemment le Macan.

Mais c’est déjà du passé.

Porsche, par la voix de son PDG Oliver Blume, vient d’annoncer que la marque se retirait définitivement du marché du diesel. Le PDG explique qu’au vu de la baisse de la demande de véhicules diesel et de l’intérêt croissant pour les véhicules hybrides, il « a décidé de ne plus proposer de propulsion diesel à l’avenir ».

Oliver Blume précise que son entreprise ne « diabolise pas le diesel » avec cette annonce et que ce carburant reste important dans le monde entier, même s’il n’a jamais représenté une part importante de l’offre de l’entreprise. Des propos qui confirment une tendance : le constructeur allemand s’intéresse de plus en plus aux véhicules électriques et hybrides. L’an dernier, la marque a dévoilé le SUV Cayenne 2019, qui ne comptait déjà plus de version diesel, puis a ensuite dévoilé un modèle hybride mis à jour. Quant au Macan et à la Panamera diesel, ils ne figurent plus non plus au catalogue.

> Lire aussi :  La voiture électrique Dyson commence à se concrétiser

Le diesel, une anomalie dans l’histoire de Porsche

Il faut dire que le diesel ressemblait à une sorte d’anomalie dans l’ADN de Porsche, et restera donc dans l’histoire comme une parenthèse, sorte de mal nécessaire pour ne pas laisser ce marché à d’autres marques. Porsche n’a d’ailleurs jamais fabriqué ses moteurs diesel, mais s’approvisionnait chez d’autres constructeurs du groupe Volkswagen, ce qui selon Blume leur « a créé beaucoup d’ennuis », notamment en raison du scandale du Dieselgate, qui a rejailli indirectement sur toutes les marques du groupe, malgré elles.

On sait que d’ici 2022, Porsche doublerait ses investissements dans des véhicules plus écologiques et que d’ici 2025, « un véhicule Porsche neuf sur deux pourrait avoir un moteur hybride ou 100% électrique ». Porsche lancera l’an prochain sa voiture de sport électrique, la Taycan (anciennement connue sous le nom de Mission E), une berline-coupé sportive qui pourrait bien être la première vraie concurrente à la Tesla Model S.

> Lire aussi :  Porsche se lance dans l'autopartage

Rappelons cependant que cette annonce n’est finalement pas une nouveauté, puisqu’Oliver Blume s’était déjà prononcé sur le sujet en juillet 2017, laissant déjà entendre il y a un peu plus d’un an que le diesel ne ferait pas long feu chez Porsche.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.