Suivez-nous

Tech

L’astronaute Christina Koch bat le record de la plus longue mission féminine dans l’espace

Avec 289 jours, l’astronaute Christina Koch est désormais la femme à avoir passé le plus de temps dans l’espace, dépassant l’ancien record détenu par Peggy Whitson.

Il y a

  

le

 
Christina Koch © NASA

En cette fin d’année 2019, un nouveau record vient d’être établi par l’américaine Christina Koch. L’astronaute a passé plus de 289 jours dans l’espace —lors de l’annonce de cette nouvelle—, dépassant du même coup l’exploit de Peggy Whitson et ses 288 jours (en 2017).

Dans une interview, Koch a d’ailleurs fait référence à l’astronaute à la retraite depuis 2018, déclarant : « Avoir l’opportunité d’être ici pendant si longtemps est vraiment un honneur. Peggy est une de mes héroïnes et a aussi été assez généreuse pour me guider à travers les années, donc c’est un rappel de donner en retour et de conseiller quand je reviendrai ».

Âgée de 40 ans, Christina Koch devrait encore passer quelques semaines à bord de l’ISS (Station Spatiale Internationale) avant son retour sur Terre le 6 février. Au total, elle devrait donc atteindre un nombre de 329 jours consécutifs dans l’espace, soit près d’un an —sachant que son départ a eu lieu le 14 mars 2019.

La NASA veut comprendre les effets de l’espace sur le corps humain

Lors de son départ, il était prévu que l’astronaute reste six mois dans l’ISS, mais la NASA a décidé de prolonger sa mission pour obtenir des données portant sur les effets des voyages spatiaux de longue durée. Koch a indiqué à ce sujet : « C’est une chose merveilleuse pour la science. Nous voyons un autre aspect de la façon dont le corps humain est affecté par la microgravité à long terme. C’est vraiment important pour nos futurs projets de vols spatiaux, en direction de la Lune et de Mars ».

Effectivement, cette expérience n’est pas anodine, car la NASA prévoit de poser le pied sur Mars d’ici 2033, un projet ambitieux aux vues des problématiques conséquentes à la mission. S’il faut environ 4 jours pour se rendre sur la Lune, le trajet vers la planète rouge est estimé à un peu moins de neuf mois (260 jours). En somme, le record établi par Christina Koch est à peine plus élevé que le trajet aller qu’il faut faire pour atteindre Mars. L’expérience à laquelle elle participe est donc essentielle pour que la NASA puisse estimer les impacts de l’espace sur le corps.

C’est d’ailleurs un des enjeux clefs de la mission vers Mars, puisque les astronautes devront faire face à l’apesanteur et au rayonnement solaire durant plus de 18 mois minimum, si on compte l’aller et le retour vers la planète. Il y a quelques mois, la NASA a réalisé une expérience en comparant les corps de deux jumeaux. L’un est resté sur Terre et l’autre est rentré après un total de 340 jours consécutifs au sein de l’ISS entre 2015 et 2016. D’ailleurs, Scott Kelly est l’astronaute de la NASA à avoir passé le plus de temps consécutivement dans l’espace.

L’agence avait alors noté que la paroi de l’artère carotide de l’astronaute s’était épaissie et qu’il avait perdu 7% de masse corporelle tandis que son frère avait vu la sienne augmenter de 4% sur la même période. Néanmoins, il semblerait que ces différences se soient aplanies dans le temps suite au retour de Scott Kelly sur Terre.

NASA jumeaux espace

Mark et Scott Kelly © NASA / Robert Markowitz

Si Christina Koch et Scott Kelly sont les astronautes de la NASA à avoir passé le plus de temps dans l’espace, c’est le russe Valery Polyakov qui détient le record de plus long vol spatial avec 438 jours consécutifs… Ou plus de 14 mois. Il était alors à bord de l’ancienne station spatiale russe Mir, de janvier 1994 à mars 1995.

Christina Koch représente les femmes astronautes (et celles qui veulent le devenir)

En plus de son record, Christina Koch a aussi fait partie de la première sortie de l’ISS exclusivement féminine, une expédition repoussée par la NASA qui a finalement eu lieu en octobre 2019. La première sortie de ce type ayant eu lieu en décembre 1998, il a donc fallu attendre 21 ans pour voir deux astronautes féminines sortir de la Station. Ce jour-là, Koch était accompagnée de l’astronaute Jessica Meir, également présente dans l’ISS depuis 95 jours maintenant.

Lors d’interviews, Koch a évoqué plusieurs fois l’importance de représenter les femmes au sein de la NASA. Interrogée après la sortie féminine de l’ISS, elle a déclaré : « Je pense que c’est important en raison de la nature historique de ce que nous faisons. Il y a beaucoup de gens qui tirent leur motivation d’histoires inspirantes de personnes qui leur ressemblent, et je pense que c’est un aspect important de l’histoire à raconter ».

Récemment interrogée par CNN sur les recommandations qu’elle pourrait donner aux jeunes femmes voulant suivre ses traces, l’astronaute a aussi conseillé : « Faites ce qui vous fait peur ».

Lors du prochain voyage sur la Lune, c’est d’ailleurs une femme qui devrait poser le pied sur la Lune. Peut-être Christina Koch ?

Pour l’instant, il est possible de suivre les aventures de l’astronaute sur Twitter, où elle partage régulièrement des images et les expériences menées.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. max

    31 décembre 2019 at 11 h 44 min

    Bravo à elle en tout cas pour cet exploit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top forfait mobile

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests