Avec Splush monétisez l’affichage de flux RSS sur votre site

Je vous ai parlé récemment des flux publicitaires, cette nouvelle approche de la monétisation des blogs qui consiste à afficher un encart payant permettant à des partenaires ou annonceurs de diffuser un extrait de leur flux RSS.Splush est un nouveau service encore en version beta (accès sur simple demande) qui propose une palette de fonctions

Je vous ai parlé récemment des flux publicitaires, cette nouvelle approche de la monétisation des blogs qui consiste à afficher un encart payant permettant à des partenaires ou annonceurs de diffuser un extrait de leur flux RSS.
Splush est un nouveau service encore en version beta (accès sur simple demande) qui propose une palette de fonctions autour de l’échange de flux RSS, et notamment une prestation de régie publicitaire mettant annonceurs et éditeurs en relation pour l’achat-vente d’espace d’affichage de flux RSS sur des sites ciblés.

Splush

D’abord un (joli) widget
Splush est en premier lieu un widget d’agrégation de contenu qui permet d’afficher sur votre site ou blog les flux RSS ou Atom extraits d’autres sites.
Jusque-là rien d’extraordinaire me direz-vous.
Là où ça devient intéressant c’est quand Splush propose des fonctions avancées qui favorisent l’échange et donc la visibilité de votre flux RSS :

Plutôt Follower ou plutôt Following ?
La section Friends accessible dans votre espace membre permet de gérer l’échange de flux RSS webmasters : vous ajoutez dans votre widget le flux RSS d’un site également utilisateur de Splush, et hop ce dernier reçoit une notification lui indiquant que vous publiez son flux. Ce nouvel ami est alors invité à intégrer votre flux RSS à son tour dans son widget. Retour d’ascenseur 2.0.
Vous devenez Follower et les flux que vous affichez sont sont identifiés comme Following. Ca vous rappelle quelque-chose ? C’est fait exprès.
De l’agrégation avec une couche sociale en quelque sorte.

Feed Ads, la régie
Mais le coeur d’activité de Splush se trouve ici : la fonction Feed Ads permet aux annonceurs d’acheter de l’espace publicitaire sur les sites affichant le widget Splush pour y inclure leur flux RSS.
En temps qu’éditeur, le blogueur et touche 50% du revenu généré par les clics sur les flux RSS payants.
Après la pub dans les flux, les flux dans la pub : les flux sont identifiés sur le widget comme sponsorisés avec l’ajout d’un petit logo ADS.
A la différence des bannières ou des liens sponsorisés, ce ne sont pas des messages publicitaires qui sont diffusés mais directement le contenu de l’annonceur via son flux RSS.
D’où une publicité plus pertinente de par son contenu et sa fréquence de rafraîchissement.
L’interface de gestion permet de choisir le pourcentage de flux publicitaires que l’on souhaite afficher sur son widget (de 0 à 100%), de sélectionner les flux que l’on souhaite intégrer (si vous choisissez plusieurs flux, le widget les affichera sur plusieurs "pages" à l’aide d’une fonction Ajax similaire à la nouvelle version des encarts Google Adsense, l’affichage par défaut s’opérant par récence), et de les personnaliser graphiquement.
Vous pouvez voir le widget Splush en action sur la barre de menu droite de Sitebuzz.fr.

Un service inédit
Les services liés à la monétisation des blogs et du RSS continuent à évoluer et à innover. L’équipe de Splush a fait le choix de proposer par défaut un site en version anglaise afin de toucher une cible élargie, mais une version française du site est en cours de préparation.
Après la vente de liens sponsorisés par des régies spécialisées (cf. TextLindsAds), l’arrivée de Splush marque une nouvelle étape inédite en appliquant le modèle de faço élégante à la syndication (ce qui ne sera cependant certainement pas au goût de tout le monde).

Reste à savoir si les annonceurs seront au rendez-vous : si l’on tient compte de la forte demande actuelle, du manque d’inventaire publicitaire sur internet et des prévisions plutôt optimistes indiquant que le marché publicitaire devrait doubler sur le web d’ici 2011, gageons que Splush n’est pas une mauvaise idée en temps que canal supplémentaire.


Nos dernières vidéos

8 commentaires

  1. Pour les CGU d’adsense, il y a dapres ce que je pense aucun souci.
    En effet, désormais GG accepte meme les autres régies que la sienne sur des pages à partir du moment où le webmaster différencie bien le spubs et qu’il ne peut y avoir de confusion !

    Certains metent dailleurs du Oxado et du Adsense ( vas sur Accessoweb, tu verras !) donc je ne vois pas en quoi ce nouveau service serait contre les CGU d’adsense étant donné qu’il est bien identifié par le "Powered by…"

Répondre