Suivez-nous

Actualités

Un avion atterrit pour la première fois de manière totalement autonome

Des chercheurs ont réussi à faire atterrir un aéronef sans la moindre intervention humaine. Une vidéo permet de voir comment s’est déroulée l’opération, totalement inédite depuis les débuts de l’aviation.

Il y a

  

le

 
avion
© Shaun Darwood

Jusqu’à aujourd’hui, faire se poser un avion sans encombre sur le tarmac d’un aéroport a toujours été très délicat. À tel point que la majorité des accidents connus depuis le siècle dernier se sont déroulés lors de l’approche vers la terre ferme (ou du décollage). Et bien évidemment, les erreurs humaines sont souvent à l’origine de la plupart des drames.

C’est probablement pour cette raison que des membres de l’Université Technique de Munich ont décidé de s’attaquer au problème en créant un système autonome capable de contrôler l’avion sans pilote à bord. Rien d’exceptionnel me direz-vous : des startups comme Kitty Hawk travaillent déjà sur le sujet, et on sait depuis longtemps qu’un mode automatique assiste les commandants de bord sur les avions de ligne. Sauf que ce n’est jamais le cas lors de l’atterrissage.

Un atterrissage complètement autonome

En effet, de nos jours, même avec l’assistance du pilote automatique, les avions doivent s’appuyer sur des informations transmises depuis la tour de contrôle et des appareils de mesure au sol : le système d’atterrissage aux instruments. Dans le milieu, on l’appelle aussi ILS. C’est grâce à cet outil que les pilotes peuvent atterrir sans aucune visibilité, par exemple en cas d’orage.

Mais le procédé imaginé par les chercheurs allemands va bien plus loin : il est ainsi totalement indépendant de l’aéroport et ne reçoit aucun signal de la part de ses infrastructures pour fonctionner correctement. Comment ça marche ? Tout simplement grâce à une combinaison de caméras intelligentes placées sur le nez de l’appareil. Ce qui rappelle sans doute le LIDAR qui équipe les voitures autonomes de Google et consorts.

Une avancée considérable pour les avions

Si cette innovation est très intéressante, c’est pour plusieurs raisons. En premier lieu, il faut savoir que seuls les grands aéroports sont équipés de l’ILS. Avec C2Land (c’est le nom du logiciel en question), ce sont les villes du monde entier qui pourront profiter d’un atterrissage réussi, peu importe les conditions météorologiques.

Le second concerne la sécurité : en s’appuyant sur un ordinateur, on réduit les risques d’accident drastiquement. Donc, même s’il y a des chances qu’il faille encore plusieurs années avant que cette nouveauté se démocratise et qu’elle soit vraiment fiable, les futurs vols commerciaux pourraient à terme en bénéficier.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

20 Commentaires

20 Commentaires

  1. Jimmy Cram

    6 juillet 2019 at 20 h 26 min

    très bien et il y aura toujours un pilote dans l’avion…

  2. Jcarre

    6 juillet 2019 at 21 h 35 min

    En s’appuyant sur un ordinateur, on réduit les risques accidents drastiquement …. euh vu l’actualité chez boeing, ce n’est pas si evident que ca malheureusement.

  3. Isuptel

    7 juillet 2019 at 0 h 22 min

    Non les approches ILS ne sont pas l’apanage des grands aéroport et les approches par GPS équipent même les petits aérodromes aujourd’hui.
    Il reste la question du management du traffic aérien par les ATC, je me demande comment va réagir l’ordinateur lors d’un déroutement ou une mise en attente. Bref..

  4. NDC

    7 juillet 2019 at 8 h 19 min

    Quelques informations intéressantes qu’il faut décrypter dans cet article qui contient aussi beaucoup de raccourcis, d’approximations et de confusions.
    Et il existe bien des moyens permettant un atterrissage automatique. Ils sont utilisés (en complément de l’ILS qui sert à l’approche) par les pilotes notamment et cas de brouillard (et surtout pas en cas d’orage). Cela dépend de l’équipement des avions et des aéroports. ( utilise récemment par le pilote en me déplaçant à Toulouse)

    • Valentin

      13 juillet 2019 at 15 h 53 min

      Utilisés en complément de l’ILS : donc pas totalement autonomes. Merci pour cette précision Gilbert 🙂

  5. LASSIAT

    7 juillet 2019 at 10 h 37 min

    Pour information le premier atterrissage autonome d’un avion de ligne date de 1969 !
    Oui le 9 janvier 1969, deux caravelles d’Air Inter se sont posées de manière autonome par temps de brouillard. La seule manœuvre des pilotes a été la réduction des gaz une fois les roues posées, avion dans l’axe de piste.
    Ce que vous présentez comme une première mondiale n’en est pas vraiment une 😉
    http://avia.superforum.fr/t1841-atterrissage-automatique-sur-airbus-technique

    • Frédéric BESSON

      7 juillet 2019 at 11 h 44 min

      Correct.

      • Guy

        7 juillet 2019 at 22 h 04 min

        Tout à fait d’accord.
        Où est la nouveauté ?
        Est-ce parce qu’il s’agit d’un bimoteur léger ?
        Parce que sur bon nombre d’avions modernes, tout cela existe déjà…

        • Makala

          8 juillet 2019 at 9 h 18 min

          Vous n’avez pas lu l’article. L’innovation est dans le fait que lavionn’utilise pas d’aide à l’atterrissage, ILS etc, juste une Camera comme les voiture semi autonomes

        • Valentin

          13 juillet 2019 at 15 h 56 min

          La nouveauté concerne le fait que l’appareil ne s’est appuyé ni sur les pilotes, ni sur l’aéroport.

    • Valentin

      13 juillet 2019 at 15 h 54 min

      S’il y a eu une manoeuvre des pilotes, le caractère autonome de cette opération n’est pas validé 🙂

  6. ZEB

    7 juillet 2019 at 12 h 36 min

    De toute façon faut bien s’attendre qu’un jour le pilote ne serve que de co-pilote lui-même
    Un drone ou un avion de ligne c’est kif-kif seul notre conscience fait la différence pas l’ordinateur (et les passagers mais faut pas leurs dire..:-)))

  7. Yy Hhh

    7 juillet 2019 at 19 h 20 min

    Et les caméras elles voient quoi par temps de brouillard ? Alors qu’avec l’ILS…

    • Valentin

      13 juillet 2019 at 15 h 54 min

      Bein dit 😉

  8. stf

    7 juillet 2019 at 21 h 47 min

    Un titre qui montre qu’à force de presser le citron, la vérité n’existe plus.

    Il ya belle lurette qu’un avion/drone ou autre peuvent atterrir de façon autonome!

    Citer ce phénomène au niveau sociétal, pourquoi pas, mais au niveau technique, c’est une faute grave de la part de Valentin qui a du oublier ses cours et de pilotage et de journaliste.

    • Valentin

      13 juillet 2019 at 15 h 55 min

      Hello stf, n’hésite pas à relire l’article où je précise que si cette opération est 100% autonome, c’est parce qu’il n’y a eu aucune intervention humaine ou lien avec l’aéroport, ce qui est le cas ici et n’est jamais arrivé auparavant 🙂

  9. Patryck PERU DUMESNIL

    8 juillet 2019 at 15 h 49 min

    Humm, non ce n’est pas la première fois, il y a quelques années une expérience de ce genre avait été faite, on y voyait les pilotes les mains en l’air laisser l’avion e poser seul, mais quoiqu’on en pense il y aura toujours un pilote dans l’avion ! ou alors il n’y aura pas de pilote…..mais pas de passagers non plus !

    • Valentin

      13 juillet 2019 at 15 h 57 min

      L’expérience dont vous parlez a eu lieu en connexion avec l’ILS, sinon l’actualité en question n’aurait en effet pas de caractère innovant.

  10. PatG

    8 juillet 2019 at 16 h 34 min

    Presse-citron est vraiment devenu putaclic…dommage… c’était pas mal avant pourtant.

  11. Eddy

    10 juillet 2019 at 22 h 28 min

    Lisez l’article.

    1) Les avions savent se poser tout seul, mais avec l’ILS dont toutes les pistes ne sont pas équipées.

    2) la nouveauté réside dans le fait d’une IA qui utilise uniquement des caméras pour repérer la piste et se poser dessus.

    Pour ma part, même si c’est plus risqué, je préfère encore savoir qu’il y a encore un bout de pilote aux commandes au cas où ^^, mais c’est évident que dans peu de temps tout ce qui vole et roule sera entièrement automatique et communiqueront entre eux pour éviter tout accident. Mais je ne pense pas que ça passera via les caméras.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests