Ce que le PDG d’Apple pense des Chromebooks

« Les évaluations ne font pas l’apprentissage ».

Tim Cook Creative Commons

Les Chromebooks ne sont peut-être pas très populaires dans nos contrées, mais il faut savoir qu’aux Etats-Unis, ces ordinateurs sous Chrome OS sont très utilisés dans le système éducatif.

Selon le site Business Insider, aujourd’hui, les analystes estiment que 30 000 Chromebook sont activés chaque jour dans les écoles américaines. Et Google affirme que d’ici la fin de l’année, il y aura plus de Chromebooks dans ces écoles que tous les autres types d’ordinateurs combinés.

Mais si ces machines sous Chrome OS sont très prisées dans les écoles américaines, elles ne sont (logiquement) pas du goût de Tim Cook, le PDG d’Apple.

Durant un entretien avec BuzzFeed, ce dernier n’a pas hésité à qualifier les Chromebooks bon marché de « machines de tests ». Et pour lui, « les évaluations ne font pas l’apprentissage ». En ce qui lui concerne, Apple préfère « aider les étudiant à apprendre et les enseignants à enseigner ».

Mais bien entendu, les propos de Tim Cook ne sont pas tout à fait exacts. Bien que grâce à leurs claviers, les Chromebooks soient des outils parfaits pour les tests évoqués par Tim Cook (par rapport à l’iPad), on ne peut ignorer les autres avantages des laptop low-cost sous le système d’exploitation de Google.

En effet, en plus de coûter largement moins cher que les iPad, les Chromebooks ont également l’avantage d’intégrer les solutions que Google a conçues pour les écoles via sa suite Google Apps for Education.

Sinon, on notera également qu’il y a quelques semaines, après la présentation du convertible Pixel C sous Android (au lieu de Chrome OS) par Google, des rumeurs selon lesquelles Google voudrait abandonner Chrome OS au profit d’Android avaient émergé. Cependant, la firme de Mountain View a rapidement démenti celles-ci.

(Source)

Image : By Kindly granted by Valery Marchive (LeMagIT) (Flickr) [CC BY-SA 2.0], via Wikimedia Commons


Nos dernières vidéos

4 commentaires

  1. Faire la même chose pour 5 fois moins cher et avec un temps d’avance technologiquement (100% orienté web) préfigurant les machines de demain.
    Tim critique, normal, lui il veut des marges sur du marketing sans innovation …

Répondre