Connect with us
Bouygues

Crypto-monnaies

En Chine, 3% de la classe moyenne détient des crypto-monnaies

Alors que la population chinoise redoute la politique monétaire du gouvernement, nombreux sont ceux qui auraient converti une partie de leurs avoirs en crypto-monnaies. Selon une étude publiée par Sohu Finance, 3% de la classe moyenne aurait transféré une partie de ses économies en devises électroniques.

Il y a

le

Les crypto-monnaies en Chine

Le gouvernement chinois ne leur facilite pas la tâche

Pendant très longtemps, le Yuan représentait plus de 70% de tous les volumes en Bitcoin. Depuis, sa popularité est largement retombée après que le gouvernement chinois ait sévit sur les plateformes d’échange de crypto-monnaies locales. Ce dernier souhaite conserver la main sur l’argent, et a ainsi décidé d’interdire purement et simplement les crypto-monnaies.

L’étude menée par Sohu Finance se base sur un sondage réalisé auprès de 100 000 personnes de la classe moyenne chinoise. L’objectif était de comprendre la stratégie d’investissement de cette partie de la population, peu importe l’actif en question.

La classe moyenne est averse au risque

Les résultats de l’enquête montrent qu’ils cherchent avant tous des actifs peu volatiles (ils se permettent un maximum de 10% de perte) et c’est pour cette raison que « peu » de chinois détiennent des crypto-monnaies.

En effet, ces dernières sont réputées comme étant extrêmement volatiles, à l’instar du Ripple qui a perdu plus de 90% de sa valeur depuis le début d’année. Sur ces investisseurs en crypto-monnaies, ils seraient cependant 50% à accepter des pertes supérieures aux 10%…

> Lire aussi :  Fabriquées en Chine, les clés de sécurité de Google interrogent

La Chine, puissant vivier pour les crypto-monnaies

Il faut savoir que la Chine est historiquement l’un des principaux marchés pour les crypto-monnaies, et les plus grandes plateformes du monde ont longtemps été basées dans le pays (certaines ont du fuir après les restrictions imposées par le gouvernement).

Comme vous pouvez le voir ci-dessous dans le top 10 des plus gros exchanges de crypto-monnaies. En l’occurrence, les 3 plus grandes ont toute une origine chinoise : Binance (Hong Kong) OKEx (Hong Kong), Huobi (parti de Chine à Singapour). S’en suivent ensuite ZB.com (Hong Kong), HitBTC (Hong Kong), BCEX (Hong Kong) ou DigiFinex (fondé par des chinois, basée à Singapour).

Les 10 plus gros exchanges en termes de volumes

(c) CoinMarketCap – Les 10 plus gros exchanges en termes de volumes

Ces plateformes n’ont plus le droit d’offrir une conversion en devise fiduciaire locale (Yuan Chinois), elles se contentent d’offrir pour l’heure du trading uniquement en crypto-monnaies (avec la possibilité de limiter la volatilité en utilisant le stablecoin USDT – Tether).  Cela ne leur empêche pas de laisser les accès à la population chinoise qui trouve des solutions pour ensuite les convertir en devises locales.

> Lire aussi :  Une entreprise de télécommunications US aussi espionnée par la Chine ?

Source

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières news

Les bons plans

Les tests