Suivez-nous

Tech

La Chine aussi veut envoyer des humains sur la Lune (et vite)

La Chine a officiellement annoncé qu’elle se lançait dans la conquête de la Lune et qu’elle souhaitait y envoyer des humains d’ici moins de dix ans.

Il y a

le

Lune NASA
© NASA

Si les États-Unis ne cachent plus leurs ambitions de retourner sur la Lune depuis longtemps, c’est à la Chine de rentrer officiellement dans la course au satellite. Pékin souhaiterait réaliser une mission habitée dans les dix ans à venir, soit à peu près en même que l’échéance fixée par la NASA.

Chine ou USA, qui sera le premier à se rendre sur la Lune ?

C’est Zhang Kejian, patron de China National Space Administration (CNSA), qui a annoncé la nouvelle en déclarant que la Chine s’attelait à aller sur la Lune. Pour rappel, seuls douze astronautes ont actuellement posé le pied sur le satellite et il s’agit exclusivement d’hommes américains. Ce dernier a eu le droit à sa dernière exploration humaine en 1972, mais bénéficie d’un large regain d’intérêt depuis quelques années. Là où les États-Unis et la Russie se sont livrées bataille pour être les premiers à y envoyer des hommes, la confrontation se produit donc de nouveau, mais entre les USA et la Chine.

Pour atteindre l’objectif Lune au terme de l’échéance souhaitée, la Chine prévoit de construire un espace sur le satellite. Zhang Kejian explique à ce sujet que le pays « ambitionne de bâtir une station de recherche scientifique dans les régions du pôle sud de la Lune et de réaliser des missions lunaires habitées dans une dizaine d’années ». Pour rappel, la Chine est le premier pays à avoir réussi à poser une sonde sur la face cachée du satellite, lieu sur lequel aucun appareil ne s’était préalablement posé auparavant.

Là où la Chine vise l’année 2029, l’agence spatiale américaine a indiqué qu’elle souhaitait faire alunir un premier appareil vide d’ici l’année 2024 avant de réaliser une mission habitée en 2028. Nul doute que la course entre les deux pays s’annonce serrée.

D’autre part, les USA comptent également se rendre sur Mars dans les années à venir, si bien que l’administration Trump a pressé la NASA d’y envoyer des humains en 2033, une échéance qui semble difficile à tenir.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. dran

    26 avril 2019 at 8 h 37 min

    Et quid des droits humains????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests