Suivez-nous

Tech

Cure de désintoxication numérique : une tendance inutile, voire dangereuse…

Selon de récentes recherches, le fait de se passer (volontairement) de ses appareils électroniques préférés, serait finalement assez négatif…

Il y a

le

iPhone

La cure de désintoxication numérique en question

Facebook, Instagram, Snapchat, Messenger, Twitter, Presse-Citron, YouTube… les occasions sont aujourd’hui archi-nombreuses pour rester presque constamment les yeux rivés sur son smartphone. Depuis quelques années déjà, certains experts se questionnent sur cette tendance « smartphone addict » qui peut s’avérer dangereuse chez les utilisateurs. Depuis quelque temps aussi, on entend parler de cure de désintoxication numérique… toutefois, selon d’autres experts, cette pratique ne serait pas aussi bénéfique que cela.

En effet, certains addicts sont parfois contraints (ou acceptent) de procéder à une petite cure de désintox numérique, en essayant par exemple d’utiliser leur smartphone pendant simplement un certain temps durant la journée, voire l’abandonner totalement le week-end. Une manière de se sevrer des pratiques numériques quotidiennes, histoire de retrouver le goût de la « vraie » vie, mais aussi le sommeil, diminuer le stress…

Instagram hôtels baby-sitters

© Pexels / Helena Lopes

Toutefois, selon les docteurs David Ellis et Brittany Davidson, il est impossible de savoir si certains utilisateurs sont déprimés à cause de la technologie, ou si ces derniers utilisent justement la technologie pour lutter contre leur déprime… Selon ces mêmes docteurs, rien ne prouve aujourd’hui que cette désintox numérique encourage les utilisateurs à faire de l’activité physique par exemple, ni même à retrouver une vie sociale « normale », les privant même parfois de certains plaisirs plutôt bénéfiques pour leur moral…

« La notion que ces cures de désintoxication numériques sont une “bonne idée” ou qu’elles ont des effets durables doit encore passer le test de la science. En fait, étant donné qu’il y a peu de preuves qui suggèrent que la technologie est mauvaise en soi, les cures de désintoxication numériques n’ont peut-être aucun problème à régler en premier lieu » expliquent les Docteurs Ellis et Davidson. A terme, le fait de s’abstenir d’utiliser son smartphone, son ordinateur ou tout autre appareil électronique, pourrait même entraîner des conséquences plutôt négatives sur la santé mentale.

Facebook modération posts

© Pexels / Fancycrave.com

Bref, comme à peu près toute forme d’activité, le loisir numérique doit tout simplement être pratiqué avec modération. Certaines applications proposent d’ailleurs un « timer », permettant aux utilisateurs de savoir le temps passé sur Instagram par exemple, ce qui peut parfois permettre d’éveiller certaines consciences.

(Source (en anglais) : The Conversation)

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. patrick

    23 janvier 2019 at 13 h 09 min

    A mon avis quand les gens communiquent entre eux, c’est toujours bénéfique.

    Et puis, avant Internet, c’était le téléphone de leurs parents que les ados monopolisaient durant des heures (au grand dam justement de leurs parents).
    De nos jours, c’est le smartphone ou les réseaux sociaux.
    Il n’y a que l’outil de communication qui change.

  2. FL

    18 avril 2019 at 7 h 23 min

    Article bidon, avec une pub pour smartphone entre chaque paragraphe… c’est pourtant un sujet important. Ce relativisme est encore plus dangereux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests