Suivez-nous

Internet

Des employés de MySpace ont espionné les utilisateurs de la plateforme

Certains employés de MySpace ont été surpris en train d’espionner des utilisateurs grâce à un outil interne.

Il y a

le

MySpace musique
© Unsplash / israel palacio

Espionner d’anciens partenaires amoureux

Lorsque MySpace dominait encore les réseaux sociaux, certains employés ont été surpris en train d’espionner des utilisateurs et ont été licenciés dans la foulée.

Cette révélation a été faite par le site américain Motherboard qui a précisé que les salariés utilisaient un outil interne pour accéder aux données des utilisateurs comme leur mot de passe ou certains messages. Appelé « Overlord », l’outil permettait de recueillir des informations sur les utilisateurs suite à une demande des forces de l’ordre. Il servait également à modérer le contenu du réseau social et à mettre en application les demandes de retrait de contenus enfreignant les législations sur les droits d’auteur. Toutefois, certains salariés ont profité de cet outil pour espionner leurs anciennes relations.

Un abus des accès privilégié ?

Hemanshu Nigam, responsable de la sécurité de MySpace entre 2006 et 2010, a déclaré à Motherboard que « la direction contrôlait la manière dont ces outils étaient utilisés, et appliquait une politique stricte, selon laquelle si vous enfreigniez l’une des capacités qui vous étaient données, vous étiez démis non seulement de vos fonctions, mais également de la société ».

De son côté, l’actuelle direction de MySpace a réagi via un porte-parole : « Une mauvaise utilisation des données des utilisateurs entraînera un licenciement » avant d’ajouter que l’accès à Overlord était limité à un « très petit nombre d’employés » et que tous les accès étaient enregistrés et examinés.

La plupart des entreprises ont un outil comme « Overlord » en interne pour pouvoir gérer les abus ou répondre à des applications de loi. Ce scandale n’est d’ailleurs pas le premier du genre puisqu’en 2018, un ingénieur en sécurité de Facebook a utilisé son accès privilégier pour traquer une utilisatrice du réseau social tandis que d’autres pouvaient lire les mots de passe des utilisateurs. Des employés de Snapchat auraient fait de même et avaient pu accéder à des données d’utilisateurs comme des informations de localisation, des photos enregistrées et des informations comme mes numéros de téléphone et les adresses e-mail.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests