Suivez-nous

Tech

D’ici 2022, tous les bâtiments publics de Séoul seront équipés de panneaux solaires

La capitale de la Corée du Sud entend servir d’exemple. Cette démarche intervient dans un pays qui était jusqu’alors très tourné vers les énergies fossiles.

Il y a

  

le

 
séoul
© Unsplash / Ping Onganankun

C’est un véritable changement de paradigme. Alors qu’elle faisait figure de mauvaise élève en ce qui concerne la transition énergétique, la Corée du Sud a décidé de mettre le paquet sur l’énergie solaire dans sa capitale Séoul. Concrètement, d’ici 2022, tous les bâtiments publics de la ville seront équipés de panneaux solaires. Un million de logements de la mégalopole en seront également dotés. Ce dispositif pourrait permettre de réduire les émissions de CO2 de plus d’un demi-million de tonnes métriques.

Le projet a déjà commencé à être déployé avec la mise en place d’un programme de location de panneaux solaires pour les particuliers. Des lieux emblématiques de Séoul seront par ailleurs concernés. Le stade de baseball va notamment être couvert de panneaux photovoltaïques à partir de janvier 2020.

L’énergie solaire bientôt moins chère à produire que le gaz naturel ?

Selon electrek, ce revirement politique s’explique par une pression de plus en plus forte de la population sur les questions environnementales. De jeunes Sud-coréens se sont d’ailleurs fait entendre lors de la grève mondiale pour le climat en septembre dernier. Le gouvernement a donc pris l’engagement de produire 35 % de son électricité à partir d’énergies renouvelables d’ici 2040. Ce changement peut aussi se comprendre comme une décision pragmatique de la part des autorités. Le coût de modernisation des centrales à charbon, aujourd’hui très anciennes, n’est en effet pas un projet assez rentable.

Les Sud-coréens ne seront probablement pas le seul pays à se trouver face à ce choix. Selon une étude, d’ici 2035, il sera plus coûteux d’exploiter 90 % des centrales à gaz présentes aux États-Unis que de construire des parcs solaires et éoliens équipés de systèmes de stockage. Les chercheurs du Rocky Mountain Institute affirment même que les changements se produiront à une si grande vitesse que les usines à gaz actuellement en projet ne sont plus rentables avant même le remboursement du crédit. Si cette prévision se réalise, nul doute que d’autres grandes villes vont prochainement suivre l’exemple donné par Séoul.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests