Elle poste la photo d’une liasse de billets sur Facebook : sa maison est cambriolée

Jusqu’où peut-on aller dans le partage de sa vie sur Facebook ? C’est la question que ne s’est peut-être pas posée cette jeune australienne de 17 ans qui vient de… payer cash son imprudente impudence.

Jusqu’où peut-on aller dans le partage de sa vie sur Facebook ? C’est la question que ne s’est peut-être pas posée cette jeune australienne de 17 ans qui vient de… payer cash son imprudente impudence.

dollar australien

Alors qu’elle vaquait à quelques tâches ménagères chez sa grand-mère, cette dernière l’invitait à compter avec elle une belle somme d’argent liquide. C’est alors que la jeune fille n’a pas eu meilleure idée que de faire une photo du butin et de la poster illico presto sur Facebook.

Deux voleurs qui trainaient dans le coin ont flairé la bonne affaire, et se sont rendus non pas chez la grand-mère mais chez la maman de l’adolescente, probablement sur la base de l’adresse indiquée sur Facebook (une adresse sur Facebook ???) et se sont servis sur place. A défaut du butin posté sur le réseau social, les malfrats, quand même armés d’un couteau au cas où (il faut toujours avoir un couteau sur soi quand on va sur Facebook) ont subtilisé un peu d’argent et quelques objets personnels à la mère de la jeune fille.

> Lire aussi :  Facebook embauche un nouveau directeur marketing pour refaire son image

Au-delà du fait divers, l’anecdote pose encore et toujours la question de ce que l’on peut partager de sa vie sur les réseaux sociaux, et de la réactivité de certains esprits mal intentionnés. Doit-on montrer sa nouvelle voiture, son nouvel écran plat, dire que l’on part en vacances (difficile de faire autrement quand on est une personne publique, ne serait-ce que pour justifier une période sans réponse), laisser apparaître le moindre signe extérieur de « richesse », avec toute la subjectivité liée à cette notion ? Si non, dans le cas d’une auto-censure très restrictive, à quoi sert exactement un réseau social ouvert au grand public ?

(source)

 


30 commentaires

  1. « Doit-on montrer sa nouvelle voiture, son nouvel écran plat, dire que l’on part en vacances  » : le plus simple et le plus logique est peut-être de ne pas mettre son adresse (ni son numéro de téléphone) sur son profil (public ou privé), surtout que ça n’a aucun intérêt 😉

  2. Pingback: Elle poste la photo d'une liasse de billets sur Facebook et se fait … « Travels in the City

  3. Doit-on exposer sa richesse, son emploi du temps, etc. ?
    Mais là n’est pas le problème !!!
    Le problème c’est surtout qu’on ne doit pas voler quelqu’un.
    Donc plutôt que de réfléchir à éviter de se faire voler, il faut surtout réfléchir à empêcher des voleurs d’exister !!!

  4. Ce n’est pas Facebook qui s’immisce dans la vie privée, c’est les utilisateurs qui ne savent plus faire la différence entre ce qu’il faut dire/montrer ou non…

    Il y a quelques années, on aurait même pas dit ça à des amis d’écoles, pourquoi aujourd’hui cela aurait changé?

  5. C’est sûr que cela pose problème. Il faut réussir à faire la part des choses mais surtout avant tout bien savoir qui peut avoir accès à nos informations.

    Si certains « amis » ne nous semble pas totalement fiables on peut les ranger dans un groupe et leur refuser l’accès à nos photos.

  6. Le lien est il vraiment établi ou est-ce seulement des suppositions ?
    La présence de cette photo sur FB n’est pas forcément lié au cambriolage (et inversement)… c’est peut-être aussi le simple fruit du hasard…

  7. C’est quand même la folie de voir ça, je vais rentrer minou à la maison au chaud avec moi du coup, sinon je vais me le faire catnapper si il traîne dans le jardin.

    Je vais aussi m’empresser de dire que mon fils est une teigne, sinon il va se faire kidnapper vu comment je fais son éloge sur mon wall.

  8. Je doute fort que son adresse ait été disponible sur son profil facebook !

    Mais rien de plus simple que de chercher dans les « pages blanches » Australiennes pour retrouver l’adresse de la jeune fille.

    Mais je pense du coup que c’était un « ami » / contact sur Facebook qui est à la tête de cette opération..

    Gael

  9. Plutôt que de sermonner les victimes, il serait plus sain de critiquer les voleurs.
    Quand j’ai fait mon service militaire, celui qui se faisait voler ses affaires parce-qu »il avait oublié de fermer son cadenas se voyait puni par des jours de trou ( comprendre prison militaire light ).
    Mais c’était l’armée, on peut comprendre la mentalité à 2 balles.
    Je suis effaré de voir que sur la toile, 30 ans plus tard, on observe les mêmes réactions !!

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.