Elon Musk poursuivit pour fraude par le gendarme de la Bourse

Jugés « faux et trompeurs », les tweets d’Elon Musk à propos de Tesla ont mené le gendarme de la Bourse, la SEC, à lancer des poursuites contre le PDG. L’action de Tesla a plongé suite à cette nouvelle.

Elon Musk Tesla

En plein mois d’août, Elon Musk partageait un tweet concernant le retrait de sa compagnie de voitures de la Bourse. Il écrivait alors sur son réseau social préféré : « J’envisage de retirer Tesla de la Bourse à 420 dollars. Financement assuré ». Si les raisons de ce choix ont été exprimées dans un message plus long partagé sur le blog de l’entreprise, les conséquences ont été immédiates. Dès son annonce, l’action de Tesla s’est envolée, si bien qu’elle a connu un bond de 11% avant la clôture.

Elon Musk privé de sa fonction de dirigeant ?

Néanmoins, la Securities and Exchange Commission (SEC) s’est rapidement penchée sur ces tweets avant de déterminer que ceux-ci étaient « faux et trompeurs ». Pour le gendarme de la Bourse, le fait qu’Elon Musk ait indiqué qu’il avait obtenu le financement est donc erroné. Si le PDG a indiqué, trois semaines plus tard, qu’il revenait sur sa décision et que Tesla resterait en Bourse, le mal était fait.

> Lire aussi :  Nomad crée une borne de recharge à induction pour le Tesla Model 3

À ce jour, la SEC poursuit donc Elon Musk pour fraude jugeant que « En vérité et en fait, M. Musk n’avait même pas discuté, et encore moins confirmé, les termes clés de l’opération, y compris le prix, avec une source de financement potentielle ». Stephanie Avakian, codirectrice à la SEC ajoute : « La célébrité d’un dirigeant ou sa réputation d’innovateur technologique ne donnent pas le droit de prendre ses responsabilités à la légère ».

De fait, le gendarme de la Bourse souhaite que Tesla écope d’amendes, mais surtout, il souhaite interdire Elon Musk de siéger au conseil d’administration de toutes entreprises, ou d’assurer une fonction de dirigeant. En somme, l’institution souhaite qu’il ne soit plus en mesure de diriger une compagnie.

Après l’annonce de la SEC, Musk a indiqué dans un communiqué : « Cette initiative injustifiée de la SEC me déçoit et me blesse profondément. J’ai toujours agi dans le meilleur intérêt de la vérité, de la transparence et des investisseurs. L’intégrité est la valeur la plus importante de ma vie et les faits montreront que je n’ai jamais transigé sur ce point de quelque manière que ce soit ».

> Lire aussi :  Facebook s'effondre en Bourse après l'annonce de ses résultats trimestriels

Tesla chute en Bourse

Nul doute que l’annonce des poursuites pour fraude a eu des conséquences directes sur l’action de Tesla. En effet, l’entreprise a chuté en bourse, si bien que, jeudi 27 septembre au soir, l’action a plongé de plus de 10% à 272 dollars. Une fois de plus, ce décrochage démontre que les investisseurs sont inquiets de frasques, relativement régulières, du PDG de la compagnie. Il y a quelques semaines, c’est une interview partagée en direct sur le web qui a fait chuter l’action. Durant le podcast de 2 heures et demie, Musk a été vu en train de prendre quelques bouffées sur un joint, une attitude qui a effrayé les investisseurs, bien que la marijuana soit légale en Californie.

Source

Oui, Elon Musk a fumé un joint, mais qu’a-t-il vraiment raconté ?


2 commentaires

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.