Suivez-nous

Tech

Et si la croissance économique de la Silicon Valley commençait bientôt à ralentir ?

Un économiste tire la sonnette d’alarme et invite à réfléchir à l’avenir du technopole.

Il y a

  

le

 
silicon valley
© Falkenpost (via PIxabay.com)

Avec ses milliers d’entreprises de haute technologie et l’énorme richesse qu’elles dégagent chaque année, la Silicon Valley fait office de modèle pour de nombreuses régions du monde. Depuis la crise de 2008, la zone connaît même une période de croissance inédite, si bien que le taux de chômage est passé de 11,3 % à 2,3 %.

Mais cet incroyable essor pourrait bien prochainement prendre fin si l’on en croit l’économiste californien Alexander Quinn, par ailleurs directeur de recherche de l’entreprise JLL. Ce dernier a exprimé son point de vue dernièrement lors de la conférence annuelle de l’Alliance de développement économique de la Silicon Valley. L’expert se refuse à faire un pronostic trop précis mais selon lui, le technopole a atteint un certain niveau de croissance et elle pourrait bien se ralentir dans les années à venir.

Des investissements nécessaires

Selon le chercheur, le principal risque est la crise du logement. « Ce que vous allez entendre dans les prochains mois concerne d’importants contrats de location à New York, Chicago, avec Google qui investit en dehors de la Californie ». Les grandes entreprises se sentiraient donc un peu à l’étroit dans la Silicon Valley, d’autant que la main d’œuvre vient parfois à manquer. Les salariés rechignent en effet à venir s’y installer toujours en raison de la crise du logement et des loyers trop élevés.

Les états américains se livrent d’ailleurs à une grande concurrence pour attirer les talents. Certaines entreprises du Texas évoquent même dans leur argumentaire tout l’argent qu’un employé économise par rapport à ce que lui coûterait sa vie dans la Silicon Valley.

Conscients du problème qu’ils ont en partie causé, les géants de la Tech se mobilisent. Apple a ainsi annoncé récemment qu’elle allait investir 2,5 milliards de dollars contre la crise du logement en Californie. Un peu plus tôt, Google et Facebook avaient fait de même. Reste à savoir si ces efforts un peu tardifs seront suffisants pour résoudre la pénurie qui met en péril l’avenir de toute une région.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests