Connect with us

Crypto-monnaies

Un exchange de crypto-monnaies se volatilise avec les 3M$ de son ICO

Encore une ICO qui s’avère être une arnaque. Les investisseurs ne retrouveront jamais leur argent.

Il y a

le

Pure Bit exit scam
(c) Pexels - Monicore

Nouvelle arnaque dans l’univers des crypto-monnaies. Cette fois-ci, elle nous vient de Corée du Sud – un pays réputé pour être particulièrement ouvert aux devises virtuelles.

Une ICO qui tourne mal

La plateforme d’échange de crypto-monnaies Pure Bit travaillait sur une ICO (introduction en bourse avec des crypto-monnaies) pour financer son développement. En quelques jours, elle avait déjà levé plus de 13 000 ETH (soit près de 3 millions de dollars au cours actuel) quand elle a décidé de disparaître soudainement avec tout l’argent collecté. Les investisseurs floués n’ont malheureusement que peu de chances de retrouver leur mise.

C’est le média local Blockchain ROK qui a diffusé la nouvelle. La plateforme Pure Bit a réalisé un « exit scam » en se volatilisant avec les fonds de ses investisseurs. D’une minute à l’autre, elle a supprimé tous ses comptes sociaux hormis celui sur le réseau social coréen Kakao qui a été renommé en « I’m Sorry » pour annoncer sa disparition.

Une pratique qui se développe

Ce type de pratique est devenu monnaie courante dans l’industrie, et cela incite forcément à la méfiance. Dans son prospectus, la plateforme reprenait la stratégie menée par l’exchange chinois Binance qui promettait une partie des revenus futurs aux investisseurs de l’ICO. Ce dernier a parfaitement joué le jeu, et il redistribue une partie de ses revenus aux détenteurs des Binance Coin.

Aujourd’hui, la majorité des ICO s’avèrent être des échecs. Avant d’investir dans un projet, il faut s’assurer de bien connaître l’équipe à l’origine, et comprendre le projet. Dans le cas de l’ICO de Pure Bit, un signe aurait du taper à l’oeil des investisseurs : les fonds collectés n’ont pas été bloqués dans un smart contract – un point essentiel pour pouvoir accorder sa confiance à un projet. Sans cette condition, les fondateurs peuvent disparaître avec les crypto-monnaies collectées sans laisser de trace. C’est ce qui s’est passé avec Pure Bit.

L'ICO devait se finir bientôt

L’ICO devait se finir bientôt

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Kamy

    10 novembre 2018 at 12 h 37 min

    Et quand il ne s’agit pas d’échecs, il peut également s’agir de fraude : https://cryptoast.fr/ico-gare-a-la-fraude/

    Ceinture et bretelles avant d’investir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests