Une expérience inédite et éco-friendly : le baptême de l’air par drone avec lunettes d’immersion

On peut faire plein de choses avec les drones, et il y a des chances pour que nous ne soyons pas au bout de nos surprises, avec des applications qui viendront et que nous n’imaginons même pas aujourd’hui.

Regardez la vidéo :

Chez Dronestagram nous sommes depuis longtemps focalisés sur les usages « positifs » du drone, et plus particulièrement ceux liés à l’image, qui valorisent la beauté de notre environnement naturel ou le vertige des paysages industriels et urbains, ou qui captent des scènes originales, inattendues et parfois incongrues. Nous aimons aussi l’histoire que raconte l’imagerie par drone, à travers nos différents partenariats et concours, y compris quand ces derniers nous aident à mieux nous représenter les dégâts du réchauffement climatique, avec des vues que seuls des drones peuvent réaliser.

Découvrir notre environnement avec un point de vue différent, visiter, s’émerveiller… Ainsi est née cette idée : proposer des « baptêmes de l’air » par drone !

Les baptêmes de l’air par drone, comment ça marche ?

Pour mener à bien cette expérience de découverte a zéro émission de carbone, nous installons sur des sites emblématiques (et si possible touristiques) ou sur des manifestations un stand ou un lounge intérieur où nous accueillons le public. Les candidats au baptême s’installent confortablement dans un fauteuil, chaussent des lunettes d’immersion FPV [1] qui leur permettent de voir en direct et en HD ce que voit le drone comme s’ils étaient à bord, et l’opérateur lance le drone pour un vol de quelques minutes en surplomb du site. Le client survole le site comme s’il était un oiseau, peut orienter la caméra avec des mouvements naturels de la tête afin que celle-ci regarde où va son regard, et il peut également demander à l’opérateur de l’emmener où il le souhaite, dans les limites des possibilités réglementaires (autorisations spécifiques, plan de vol, pas de survol de personnes, pas de vol de nuit etc).

Après son vol, le client repart avec un carnet Baptême de vol ainsi qu’une clé USB contenant la vidéo de son vol.

Nous avons rôdé récemment le concept sur le somptueux site de l’hôtel SO Sofitel Mauritius [2], un établissement dont la direction est particulièrement sensible à l’apport des technologies innovantes, et qui a joué à fond le jeu du partenariat en nous ouvrant ses espaces (à terre et dans les airs) afin que nous profitions de paysages et d’une luminosité exceptionnels pour mener à bien l’expérience. Parrot était également de la fête, en mettant à notre disposition deux BeBop 2 FPV qui ont parfaitement fait le job, notamment grâce à leur maniabilité, leur simplicité d’utilisation et la qualité des images produites. Le tout étant piloté et mis en scène sur place par une société locale de production vidéo, Sar-Production, opérateur de drone agréé ayant déjà accumulé une forte expérience dans le domaine et quelques dizaines d’heures de vol.

Cette expérience sera proposée aux clients de l’établissement durant leur séjour, selon deux formules : incluse dans le tarif pour les clients Villas et à la vente pour les clients de l’hôtel.

Le résultat a dépassé nos espérances et surtout celles des premiers candidats, comme vous pouvez le voir dans la vidéo en haut de cet article. Cette expérience mêlant high-tech, découverte et une bonne part de rêve, aussi grisante que hors du commun, nous a permis de valider le concept, que nous allons reproduire et développer sur demande.

[1] First Person View – Vue Subjective

[2] un grand merci à la direction et à toute l’équipe du SO Sofitel Mauritius pour leur gentillesse et leur collaboration dans la préparation et le déroulement cette opération et à Drone Aventure pour la mise en place du package et l’organisation de cette journée


Nos dernières vidéos

Un commentaire

  1. Je sais pas , je ne veux pas polémiquer ou quoique ce soit,
    mais je trouve l’expression eco-friendly un peu en décalage avec la réalité de Maurice justement.
    C’est quand même une île ou une partie de l’année la population est privée d’eau pendant 12 heures la journée, où il y a 6 ans le prix de l’eau a augmenté de 30% en un an, et où en parallèle ces mêmes gens vont bosser le matin pour remplir des citernes pour pouvoir arroser des golfs, ou faire du béton pour construire des hôtels et des centres commerciaux ! Je ne suis pas sûr que des baptêmes avec des drones dans des hôtels de luxe vont nous permettre une prise de conscience soudaine et salvatrice des dégâts du réchauffement climatique. Les Mauriciens ont déjà des soucis bien réels.

    Ceci dit, le principe du drone + lunettes VR, ça doit être plutôt sympa à expérimenter.

Répondre