Suivez-nous

Applications

Facebook abandonne son VPN espion Onavo

Facebook avait été particulièrement vicieux avec son VPN Onavo, surfant sur l’actualité du moment où les internautes souhaitaient protéger leur vie privée, le réseau social leur offrait une solution de VPN gratuite, afin d’anonymiser leur connexion, sauf qu’Onavo était en réalité un goinfre en matière de données personnelles…

Il y a

le

Facebook

C’est Facebook, qui a annoncé l’information, après avoir supprimé son application du Play Store, en indiquant : « les études de marché aident les entreprises à construire des meilleurs produits pour les gens. Nous déplaçons nos efforts vers des études de marché fondées sur la récompense, ce qui signifie que nous allons mettre fin au programme Onavo ». Il semble donc que le réseau social change son fusil d’épaule après les nombreux scandales des derniers mois.

Facebook met fin à son VPN espion Onavo

Pour rappel, le réseau social avait racheté Onavo pour 200 millions de dollars en 2013, y voyant une excellente opportunité pour obtenir des informations à l’insu des utilisateurs. De nombreux experts estiment que c’est grâce à Onavo, que Facebook a pris la décision de racheter WhatsApp pour 19 milliards de dollars. Le VPN espion captait des informations comme le temps passé à utiliser chaque application, le type d’appareil ainsi que le réseau utilisé, mais aussi les données mobiles ou les sites web visités par exemple, sans même que l’utilisateur ne se doute de quelque-chose, puisque le but d’un VPN, c’est justement d’anonymiser sa connexion pour ne plus permettre l’espionnage.

Sauf que Facebook s’était fait prendre la main dans le sac et suscité un petit scandale à l’époque. Apple avait d’ailleurs viré son application de l’App Store pour violation des règles de confidentialité. Pour aller plus loin qu’une simple suppression, Facebook  a aussi précisé qu’il mettait fin à ses programmes d’études de marché non rémunérées. Facebook a aussi souligné qu’il avait cessé de recruter de nouveaux utilisateurs pour l’application VPN Facebook Research, suite au récent scandale du paiement de mineurs pour obtenir leurs données, qui lui avait valu une exclusion du programme chez Apple, avec une invalidation de son certificat d’entreprise.

Autant de scandales qui ont terni son image auprès des utilisateurs, qui pensent que pour Facebook, tout est bon pour espionner la vie privée, du moment que l’on ne se fait pas prendre. 40% des utilisateurs affirment aujourd’hui qu’ils n’ont pas confiance dans le réseau social, certains ayant même pris la décision radicale de quitter le réseau.

Facebook doit donc se racheter une conscience, faire preuve de transparence et surtout regagner la confiance de ses utilisateurs, ce qui risque d’être long, car ces derniers temps il ne se passe pas un mois sans une révélation désagréable.

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests