Connect with us

Actualités

Facebook et Twitter expliquent pourquoi ils ne retournent pas en Chine

La Chine évoquée lors de l’audition de Facebook et de Twitter devant le Congrès américain.

Il y a

le

Y Combinator Chine législateurs travail

La Chine, c’est plus de 800 millions d’internautes, majoritairement sur mobile. De ce fait, que ce soit pour les sites et les applis, ou pour les fabricants d’appareils électroniques comme Apple ou Samsung, il s’agit d’un marché très important. Mais la Chine, c’est également un énorme « pare-feu », surnommé The Great Firewall (en référence à la Grande Muraille de Chine), qui fait que l’internet disponible dans le pays est très censuré par le gouvernement. Actuellement, ni Google, ni Facebook, ni Twitter n’y sont disponibles (mais il existe des alternatives locales qui respectent la censure du gouvernement).

Et si Google a du mal à cacher son intérêt pour l’Empire du Milieu, Facebook et Twitter sont quant à eux plus clairs sur le sujet. Lors d’une audition devant la commission du Renseignement au Congrès américain, un sénateur a demandé pourquoi Facebook et Twitter ne retournent pas en Chine.

Les explications de Sheryl Sandberg et Jack Dorsey

« Le gouvernement chinois a choisi de ne pas autoriser notre service en Chine », a répondu Sheryl Sandberg, COO de Facebook. « Vous savez que nous sommes ouverts au fait que notre mission est de connecter le monde entier, ce qui signifie qu’il est difficile de le faire sans connecter la plus grande population du monde. Mais pour aller en Chine, il faudrait pouvoir le faire en respectant nos valeurs. Et ce n’est pas possible pour le moment. »

> Lire aussi :  Les deux fondateurs et dirigeants d'Instagram quittent le navire en raison de tensions avec leur maison-mère Facebook

De son côté, Jack Dorsey, le patron de Twitter, a déclaré : « Lorsque nous avons été bloqués, nous avons décidé que ce n’était pas un combat qui méritait d’être combattu en ce moment. Nous avons d’autres priorités. »

Cette question est posée alors que récemment, des rumeurs sur un possible retour du moteur de recherche Google en Chine ont circulé sur la toile. D’ailleurs, on notera que Google était absent à cette audition. La firme de Mountain View a refusé d’envoyer soit Larry Page, le dirigeant d’Alphabet, soit Sundar Pichai, le CEO de Google, à cette audition où d’autres sujets épineux comme les ingérences étrangères aux élections ont été évoqués.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests