Facebook lance Signal, un nouveau site pour la veille des journalistes

Facebook souhaite que les journalistes utilisent son réseau social, en plus de Twitter et des flux RSS, pour découvrir des infos à partager ainsi que les tendances.

Contrairement à Twitter qui, combiné à Flipboard, devient un incroyable outil de veille (à condition de ne pas suivre n’importe qui), Facebook n’est pas toujours très adapté à la recherche de nouvelles infos. Mais avec son application web appelée Signal, le numéro un des réseaux sociaux veut séduire les journalistes.

Comme cela est expliqué dans un billet de blog, Signal permet aux journalistes de découvrir les tendances sur le réseau social. En quelques sortes, la partie « Trending » est un fil d’actualité pour les journalistes. Et il est aussi possible de faire des recherches.

Facebook Signal

Mais ce n’est pas tout. Signal donnera aussi aux journalistes un accès à certaines statistiques. Par exemple, sur cette capture d’écran, l’appli web montre en temps réel les équipes de la Major League (de baseball) les plus mentionnées par les utilisateurs de Facebook.

Facebook Signal

Et enfin, sur Instagram, Signal va permettre à la presse de rechercher des images publiques relatives à des événements.

Facebook Signal

Sinon, l’un des principaux intérêts pour Facebook, c’est que grâce à cet outil, plus de médias pourraient intégrer les publications d’Instagram et du réseau social Facebook puisque Signal permet de récupérer facilement les codes d’intégration des post que l’on y découvre.

Facebook Signal

L’API de Signal peut même être intégrée sur les sites si les médias souhaitent y afficher les flux de contenus provenant de Facebook et d’Instagram.

Il est cependant à noter que Signal n’est qu’une partie de l’opération séduction de Facebook pour les journalistes. Il y a quelques semaines, des journalistes avec des comptes vérifiés ont également pu accéder à l’application Mention, autrefois réservée aux célébrités, qui permet notamment de diffuser des vidéos en direct sur le réseau social.

En revanche, l’accès à Signal n’est pas public et Facebook explique que pour le moment, il priorise la presse américaine.

(Source)


8 commentaires

  1. Pingback: Les médias sociaux ont-il phagocyté le journalisme? | In my own words

  2. Pingback: Test | In my own words

  3. Pingback: Les médias sociaux ont-ils phagocyté le journalisme? | Spécialiste en médias sociaux

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.