Facebook sort son chéquier pour avoir de l’info sur sa plateforme Watch

Aux Etats-Unis, Facebook vient d’annoncer des partenariats avec des médias afin d’avoir de l’info (fiable) sur sa plateforme Watch.

Facebook vient d’annoncer une nouvelle forme de collaboration avec les médias. Alors que la part de l’info baisse sur le fil d’actualité, le numéro un des réseaux sociaux sort son chéquier pour avoir des contenus de médias sur sa plateforme Watch.

Lancé en 2017, et actuellement disponible aux USA, Watch est un nouvel onglet de Facebook dédié aux vidéos. Celui a été lancé avec des séries mais bientôt, il y aura donc également de l’info.

« Plus tôt cette année, nous nous sommes engagés à diffuser des informations fiables, informatives et locales sur Facebook », rappelle Campbell Brown, responsable des partenariats avec les médias. « Dans le cadre de cet engagement, nous créons une section dédiée au sein de Watch pour les émissions d’info produites exclusivement pour Facebook par les éditeurs ». Cette section sera une destination où l’utilisateur peut s’informer avec du contenu de « haute qualité », financé par Facebook. Le réseau social commencera à diffuser ces émissions cet été et parmi les partenaires annoncés, il y a ABC News, Advance Local, ATTN, CNN et FOX News.

Changement de stratégie

Il y a quelques jours, Facebook annoncé la fermeture de sa section « Trending ». Affichée sur la barre latérale droite du site du réseau social, la section listait les tendances du jour. Et elle a causé quelques polémiques. En 2016, les employés de Facebook, chargés du contenu de cette section tendance, ont été accusé de partialité politique.

Face aux accusations, le réseau social a décidé d’employer moins d’humains et de compter sur l’intelligence artificielle pour sélectionner le contenu de sa section « Trending ». En automatisant la section, Facebook pouvait également envisager de déployer la fonctionnalité dans d’autres pays.

Finalement, les tendances disparaissent de Facebook, au profit de vidéos de médias sur Watch, et d’une fonctionnalité « Breaking News » que quelques éditeurs peuvent utiliser (dont des médias européens).


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.