Suivez-nous

Internet

En France, 67% des entreprises ont été victimes de cyber-attaques en 2019

La cyber-sécurité est un défi de taille pour les entreprises, quelle que soit leur taille. Hiscox dresse un bilan de la situation, et met en lumière les coûts significatifs engendrés par les cyber-attaques.

Il y a

le

hacker
Unsplash - Pankaj Patel

Dans le rapport cyber-sinistres 2019 publié par Hiscox, l’assureur met en lumière les dégâts des cyber-attaques à travers plusieurs pays développés. Si la France n’est pas la plus mal lotie, le nombre d’entreprises victimes de cyber-attaques ne cesse de croître au fil des années. Et malgré ce risque pourtant connu, les entreprises ont du mal à s’organiser : 81% de celles interrogées en France affirment être mal préparées à ce danger venu d’internet.

10% des entreprises aptes à faire face à une attaque

Sur les 12 derniers mois, 61% des 5 400 entreprises sondées par Hiscox affirment avoir été victimes d’une cyber-attaque. Il s’agit-là d’une hausse conséquente par rapport à 2018, où seules 45% des entreprises reconnaissaient avoir été touchées par une telle menace sur la même période. La France est le deuxième pays le plus touché dans le sondage, avec 67% des entités qui auraient fait face à une telle attaque en 2018. Seule la Belgique fait pire, avec 71% des entreprises qui ont été touchées.

Pourcentage d'entreprises ayant subi des attaques, par pays

Pourcentage d’entreprises ayant subi des attaques, par pays © Hiscox

Hiscox en a profité pour évaluer la stratégie de cyber-défense des différents acteurs sondés, et il leur a attribué un score selon le niveau de sécurité estimé. Selon les conclusions de l’assureur, ce sont tout juste 10% des entreprises qui auraient obtenu un score assez élevé pour être considérées comme aptes à faire face à une attaque informatique.

L’assureur a également analysé la taille des entreprises qui étaient victimes de cyber-attaques. La croissance la plus forte a été relevée parmi les entreprises de taille intermédiaires, entre 50 et 249 employés. Entre 2018 et 2019, le nombre de victimes a cru de 36% à 63%. Si les grandes entreprises sont toujours les plus affectées par les cyber-pirates, la proportion de victimes semble de stabiliser avec le temps.

Tailles des entreprises touchées par les attaques

Tailles des entreprises touchées par les attaques © Hiscox

Un coût financier en croissance exponentielle

En moyenne, la perte financière engendrée par les cyber-attaques s’est élevée à 327 797€ pour 2019, contre 203 428€ pour l’année précédente. En France, le coût moyen pour toutes ces attaques s’est élevé à 97 771€, soit une hausse de 125% par rapport à l’année passée. Encore une fois, les coûts sont très variables selon qu’il s’agisse d’une petite, moyenne ou grande entreprise.

Coût des incidents par pays

Coût des incidents par pays © Hiscox

De manière assez intéressante, les plus grandes entreprises ont vu le coût moyen de tous les incidents baisser entre 2018 et 2019. En revanche, les entreprises de taille intermédiaire, que ce soit entre 50 et 249 employés, ou entre 250 et 999 employés, ont vu le coût des cyber-attaques croître de manière exponentielle. Ce sont elles qui sont les moins bien préparées, et qui paient ainsi le plus lourd tribut de telles menaces.

Coût moyen selon la taille des entreprises

Coût moyen selon la taille des entreprises © Hiscox

Comment répondre à ces attaques ?

Alors que les coûts augmentent de manière conséquente, les entreprises investissent davantage pour éliminer (ou du moins, réduire) ce risque dans les années à venir. Sur les 5 400 entreprises interrogées par Hiscox, les dépenses en cyber-sécurité se sont élevées à 7 milliards d’euros (7,9 milliards de dollars), soit près de 20% de croissance par rapport à l’année précédente. En moyenne, chacune des entreprises alloue 1,28 million d’euros de son budget à la défense contre ces actes.

Astrid-Marie Pirson, la directrice technique de la souscription chez Hiscox France, est optimiste : « le point positif, c’est que nous voyons plus d’entreprises avoir une approche un peu mieux structurée pour lutter contre cette menace. Elles mettent en place une stratégie de cyber-sécurité et se préparent mieux aux attaques, avec la volonté notamment de s’équiper d’une véritable police cyber autonome ».

Budget alloué à la défense

Budget alloué à la défense © Hiscox

Cela n’empêche pas les entreprises d’être très mal préparées aux attaques, à tel point que les assurances contre les cyber-risques ont cru en flèche sur les deux dernières années (pour le plus grand bonheur de Hiscox, l’assureur à l’origine de l’étude…). En 2019, ce sont 41% des entreprises qui affirment avoir souscrit à une telle assurance, contre 33% en 2018. Plus de la moitié des grandes entreprises (supérieures à 1000 employés) détiennent une telle assurance, les piratages pouvant rapidement atteindre des coûts pharaoniques.

Meilleur antivirus : comparatif des outils pour Windows et Mac 2019

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests