Suivez-nous

Tech

La fusée Starship de SpaceX explose partiellement lors du dernier test

Lors d’un test réalisé par SpaceX au Texas, le prototype de la fusée Starship a explosé en partie. Le haut de l’engin a été propulsé dans les airs avant de retomber au sol.

Il y a

  

le

 
SpaceX fusée Starship
À droite de l'image, le prototype Starship Mk1 recouvert de fumée © LabPadre

Mercredi 20 novembre, SpaceX a réalisé plusieurs tests de sa fusée Starship à Boca Chica, dans le Texas. Pour la deuxième fois de la semaine, il s’agissait de se pencher sur le remplissage des réservoirs du prototype Starship Mk1.

Plusieurs passionnés de SpaceX ont enregistré des images montrant l’explosion partielle de la fusée. Comme on peut le voir sur la vidéo diffusée en live, une épaisse fumée blanche s’est échappée du prototype tandis que le haut de ce dernier a été propulsé à plusieurs centaines de mètres de hauteur.

Malgré ces images plutôt impressionnantes, il n’y a vraisemblablement eu aucun dégât trop important. Un porte-parole de SpaceX a confié à The Verge : « Le but du test d’aujourd’hui était de mettre les systèmes sous pression au maximum, donc le résultat n’était pas complètement inattendu. Il n’y a pas eu de blessés, et ce n’est pas un incident grave ».

L’objectif de la fusée de SpaceX est d’envoyer des personnes, mais aussi du fret, à destination de la Lune et de Mars, un projet ambitieux pour l’entreprise d’Elon Musk. Il y a quelques mois, l’entrepreneur annonçait que le véhicule d’essai pourrait réaliser des vols dans l’année suivante. Aux vues des difficultés rencontrées par la société spatiale, il est certain que ce délai va être rallongé.

Starship SpaceX

Starship © SpaceX

SpaceX (et la NASA) en route vers la Lune

Rappelons que SpaceX travaille sur plusieurs initiatives comme celle-ci. L’entreprise américaine souhaite envoyer des humains sur la Lune d’ici 2024, un objectif audacieux sachant que la NASA souhaite en faire de même. Mais pour sa part, l’agence a dû revoir son calendrier afin de répondre aux exigences de l’administration Trump, qui souhaite retourner sur le satellite… Et aller sur Mars d’ici 2033.

Ces objectifs parallèles n’empêchent pas SpaceX et la NASA de collaborer autour de plusieurs projets communs. L’agence américaine a sélectionné plusieurs entreprises pour l’aider à retourner sur la Lune, dont l’entreprise de Musk.

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Philippe GRANGIER

    23 novembre 2019 at 18 h 53 min

    Si je vous disais e nombre d’avions 001 dont les ailes ont cassé aux chez Airbus, on fait en effet des test dans les limites d’utilisation puis on hors limites pour connaître la résistance maximale c’est ainsi qu’on a su que les premiers airbus étaient trop résistants, car impossibles à casser, il a fallu donc affiner les logiciels de modélisation, le journaliste qui aurait suivi le test en direct pour nous informer correctement aurait su qu’il s’est effectivement passé en deux parties, dans la deuxième, pression de remplissage à fond sans contrôle ni arrêt d’alimentation, ça a tenu une heure

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests