Connect with us

Internet

Google veut réduire la fréquence des clics accidentels sur ses publicités

Une bonne nouvelle pour les annonceurs et pour les mobinautes.

Il y a

le

Vous est-il déjà arrivé de cliquer accidentellement sur une publicité sur un site mobile ou une application ? D’après une étude, 50 % des clics sur les publicités seraient accidentels. Pour les utilisateurs c’est assez énervant et pour les annonceurs qui ont commandé les publicités, ça fait perdre de l’argent pour rien.

Dans le but d’améliorer la qualité de ses publicités et des clics sur ceux-ci, Google a décidé de bloquer les clics sur les publicités dans certaines situations :

  • Les clics qui ont lieu à proximité de la bordure d’une image. En effet, selon Google, au niveau des images publicitaires sur mobile, celui-ci aurait constaté que les bordures son des lieux où les clics accidentels surviennent fréquemment. Et désormais, l’utilisateur devra cliquer sur une partie centrale de la pub pour que le clic soit validé.

Pub Google

  • Les clics sur les icones des applications dont on fait la promotion. Lorsque vous voyez des publicités comme celui-ci, il est fort possible que vous cliquiez sur l’icône de l’application alors que vous souhaitiez cliquer sur le bouton fermer. Désormais, le clic sur l’icône, vu sa proximité avec le bouton, ne sera plus pris en compte. Il faudra cliquer sur le bouton Install.
> Lire aussi :  « Fuck off Google », ou quand Berlin refuse le campus de Google

app install ppub

  • Google a aussi décidé de ne rendre les publicités « cliquables » que quelques secondes après leurs affichages.

Voilà qui devrait quand même améliorer la qualité de notre navigation.

2 Commentaires

2 Commentaires

  1. Maelys

    28 juin 2015 at 11 h 49 min

    Salut,
    Dans un sens je suis entièrement d’accord mais dans l’autre un peu moins.
    D’un de vue diffuseur je ne dirais rien, même si le taux de clics risque de baisser et l’argent gagné aussi. Mais en même temps je met à la place des annonceurs et je comprend tout à fait.
    Par contre en tant que diffuseur et même annonceur sur le dernier point je suis pas forcément pour !
    Il arrive que l’on est des pubs en fin de page par exemple, et que le visiteur lise d’abord la page ou l’article avant d’arriver sur celle-ci et donc cliquer pour accéder au site dont la pub est en cours.
    De la même manière, pour une pub en haut, si le visiteur vient lire l’article, il le lira d’abord avant de cliquer sur la pub, même si elle l’intéresse fortement !
    Enfin ce n’est que mon avis.
    Amitiés, Maelys.

  2. Pingback: La sélection Kangourouge de juin | Kangourouge

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests