Connect with us
bouygues bouygues

Actualités

Grabb-It transforme les vitres de voitures en écrans publicitaires

De plus en plus d’acteurs du numérique se penchent vers les moyens de transport pour diffuser leurs publicités. Mobiles et passe-partout, les véhicules sont souvent plébiscités pour leur taux d’impression largement supérieur à la moyenne. Grabb-It, une startup californienne, a développé une nouvelle solution pour les fenêtres de voiture.

Il y a

le

Grabb-It

Imaginez que vous êtes un chauffeur Uber et que, plutôt que de faire appel à la fraude au vomi, vous souhaitez trouver une activité parallèle idéale pour arrondir vos fins de mois, sans avoir à dépenser du temps supplémentaire. C’est à cette problématique précise que s’attaque les équipes de Grabb-It, en installant un projecteur à l’arrière de leur voiture afin de diffuser du contenu publicitaire directement sur une des vitres, qui prend alors un faux-air d’écran plat pour les passants. Ingénieux n’est-ce pas ? C’est ce qu’a dû penser Y Combinator en acceptant la candidature de l’entreprise pour sa nouvelle promotion de l’été 2018.

Mais l’innovation ne s’arrête pas là. En effet, non seulement il est possible de désactiver le système lorsqu’un passager est à bord (afin de ne pas projeter de la lumière dans son visage !), mais en plus, le logiciel fait appel à la géolocalisation pour proposer des annonces ciblées en fonction du lieu où est garé le chauffeur. Ainsi, s’il est midi et que vous sortez du bureau, on vous vantera sûrement les qualités du tacos le plus proche. À l’heure où le nombre de solutions imaginées pour pallier à la multitude de bloqueurs publicitaires en activité grandit de jour en jour, nul doute que l’initiative saure trouver des clients rapidement.

> Lire aussi :  La Nasa veut étouffer une nouvelle théorie du complot

Mais il reste tout de même une problématique conséquente à souligner avec un tel business model. En effet, à l’heure où les municipalités taclent de plus en plus les sociétés qui utilisent l’espace public et le marché de la mobilité urbaine pour se développer, se lancer dans un tel secteur reste risqué. Sans compter le fait que rajouter un nouveau type d’écran publicitaire sur le bord des routes ne devrait pas aider à réduire les distractions qui peuvent provoquer des accidents.

Alors, aimeriez-vous voir ce service débarquer en France ? À San Francisco, les 25 premiers conducteurs qui testent Grabb-It touchent en moyenne 300$ par mois pour en profiter.

Source

 

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests