Suivez-nous

Tech

Huawei et les USA prêts à signer un accord (pour l’utilisation d’Android) ?

Le constructeur Huawei et les USA pourraient finalement parvenir à un accord qui permettrait aux entreprises américaines de pouvoir continuer à vendre du matériel à la société chinoise.

Il y a

  

le

 
Huawei
© Presse-citron.net

Cela fait de longs mois que les relations entre Huawei et les États-Unis sont particulièrement tendues. Le pays craint des risques d’espionnages depuis longtemps, mais il a concrétisé sa volonté d’éviction de la marque chinoise en ordonnant à Google de mettre fin à sa licence Android. En mai, la firme a également été placée sur liste noire, entraînant une interdiction des ventes de composants par des sociétés américaines.

La licence Android de nouveau accordée à Huawei ? On ne sait pas encore

La situation pourrait finalement se décanter peu à peu grâce à un accord et un système de licences que les USA pourraient mettre en place. C’est en tout cas ce qu’a évoqué le secrétaire américain au Commerce, Wilbur Ross. Selon lui, des licences pourraient être accordées à des firmes américaines pour que celles-ci puissent continuer à vendre du matériel à Huawei. Pour l’instant, plus de 260 demandes ont été envoyées au gouvernement par des entreprises.

Ross assure que ce changement pourrait être effectif « très prochainement ». Actuellement, certaines entreprises bénéficient de licences temporaires, mais celles-ci expirent à la fin du mois. De leur côté, elles se défendent en attestant du fait que cette interdiction risquait d’impacter leur capacité à concurrencer des sociétés étrangères.

L’homme a aussi tenu à préciser l’existence d’une « présomption de refus pour les firmes sur liste noire », ce qui suggère que le gouvernement s’inquiétera particulièrement d’un potentiel risque pour la sécurité nationale du pays.

Cependant, le secrétaire américain n’a pas indiqué quelles firmes américaines pourraient bénéficier d’une licence pour continuer à commercer avec Huawei. Pour l’heure, on ne sait donc pas si le constructeur chinois pourra exploiter de nouveau Android et les services de Google sur ses smartphones.

Huawei a rapidement réagi par le biais d’Edward Zhou, vice-président de la firme : « Il n’y a pas de problème de cybersécurité pour nous et il n’y a aucune preuve de la part des États-Unis pour le dire. Nous prévoyons que cette année, nous pourrons presque maintenir la même performance que l’an dernier, même sous la pression du gouvernement américain ».

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests