Suivez-nous

Mobile

Itinérance : la prolongation de l’accord entre Orange et Free Mobile fait polémique

Cette annonce a été condamnée par leurs concurrents Bouygues Telecom et SFR.

Il y a

  

le

 
antenne
© Pexels / Miguel Á. Padriñán

C’est un feu vert qui ne fait pas l’unanimité. L’Autorité des télécoms française (Arcep) a donné en fin de semaine dernière son accord pour la prolongation jusqu’au 31 décembre 2022 du contrat d’itinérance qui lie Orange et Free Mobile sur la 2G et la 3G. En vertu de cet accord, l’opérateur mobile de Xavier Niel utilise l’infrastructure d’Orange moyennant rémunération.

Pour justifier sa décision, le régulateur des télécoms précise notamment : « L’Autorité constate d’une part une baisse continue, en volume et en proportion, des communications de Free Mobile acheminées en itinérance 2G/3G, d’autre part la poursuite de la dynamique d’investissement de l’opérateur dans son réseau propre 3G/4G/5G. »

Vers une mutualisation des réseaux mobiles 5G entre Orange et Free ?

Pour rappel, cet accord a été signé en 2011 et il est depuis lors l’objet de controverses régulières. Lorsque le réseau de Free Mobile est saturé ou indisponible, celui de l’opérateur historique prend alors le relais. Il aurait dû prendre fin le 31 décembre 2020, si bien que leurs concurrents ont tous deux fait entendre leur mécontentement.

Cité par nos confrères des Echos, Bouygues Telecom estime ainsi « qu’après huit ans d’activité, Free Mobile n’a plus rien d’un nouvel entrant ». Dès lors cet accord d’itinérance ne semble plus justifié selon l’entreprise. Même son de cloche du côté de SFR qui se demande si la compagnie de Xavier Niel ne cherche pas à réduire ses investissements mobiles dans les campagnes : « L’itinérance coûte moins cher dans ces zones rurales que l’investissement en propre dans un réseau ».

L’inquiétude est d’autant plus grande chez Bouygues Telecom et SFR qu’elles craignent que cette prolongation ne préfigure un nouvel accord entre Free Mobile et Orange sur la 5G. Stéphane Richard ne faisait d’ailleurs pas mystère de son ambition dans les colonnes du Figaro le 22 octobre dernier en affirmant : « La voie est libre pour la mutualisation de la 5G entre Orange et Free. »

1 commentaire

1 Commentaire

  1. lee

    29 octobre 2020 at 15 h 46 min

    Personnellement je trouve cet accord complètement aberrant car quand on passe chez le réseau en itinance, on se retrouve avec un réseau de freedom de merde très bridé et inutilisable maintenant en plus.Si orange et freedom font pareil pour la 4G et 5G avec du bridage en itinérance, c’est vraiment nul et ce sera le cas.Il est temps donc que free et orange se mettent d’accord pour ne plus brider le réseau en itinérance et la je serais d’accord.
    Ayant eu du réseau mobile free pendant des années avant d’en partir chez la concurrence, c’est l’enfer à la fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les meilleurs forfaits

Les tests