Un japonais a mis au point un écran aussi fin qu’un pansement qui se colle à la peau

L’invention d’un chercheur japonais peut se coller sur la peau pour recevoir des messages. De nombreux usages sont désormais possibles dans le domaine de la santé, selon lui.

Un écran aussi fin qu'un pansement, qui se colle à la peau

C’est un accessoire qui fait 1 millimètre d’épaisseur. Ultra-fin, ultra-souple, il peut se coller à la main comme un pansement. De plus, il sera bientôt possible de l’utiliser pour envoyer et recevoir des messages. Telle est la promesse de l’invention de Takao Someya, professeur à l’Université de Tokyo.

L’écran le plus fin du monde fait désormais la taille d’un pansement

« Si vous le mettez à même la peau, vous avez l’impression qu’il fait partie de votre corps. Lorsqu’on envoie des messages à votre main, cela vous rend émotionnellement plus proche de l’expéditeur« , s’enthousiasme M. Someya.

Concrètement, il utilise une grille de 16 fois 24 micro-LEDS reliées par des câbles situés dans une feuille de caoutchouc. Bien sûr, il inclut aussi un petit capteur et un système de communication sans fil afin de proposer une large gamme d’usages. Avantage non négligeable, il peut se garder jusqu’à une semaine sans provoquer d’inflammations sur la peau. Selon son inventeur, le porteur oublie même sa présence.

Des usages avant tout médicaux en ligne de mire

Bien sûr, l’idée n’est pas d’utiliser cet écran pour regarder votre dernière série ou pour consulter votre page Facebook. Les premiers usages envisagés sont bien plus concrets. Alors que le Japon souffre d’un véritable problème de vieillissement de la population, ces écrans pourraient permettre de veiller sur eux de façon discrète. Un sportif pourrait aussi en avoir l’usage pour remplacer les trackers d’activités sportives par exemple. Enfin, pourquoi pas des salariés à l’exemple de ce qu’Amazon voulait faire il y a quelques jours avec les bracelets à ultrasons.

Même s’il s’agit encore pour l’heure d’un travail universitaire, cet appareil a été conçu main dans la main avec le géant japonais Dai Nippon. Une présentation internationale va être réalisée le week-end prochain à l’Association américaine pour l’avancement de la Science au Texas. Dans le meilleur des cas, il pourrait arriver sur le marché d’ici 3 ans. Il va donc falloir s’armer de patience.


Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.