Connect with us

Crypto-monnaies

La Banque Mondiale va émettre la première obligation mondiale basée sur une Blockchain

La semaine prochaine, la Banque Mondiale mettra en place la première obligation financière émise et gérée sur une sur une Blockchain Ethereum, en coopération avec la Commonwealth Bank of Australia.

Il y a

le

banque mondiale

Cette semaine, l’écosystème crypto va connaître un événement historique : la Banque Mondiale va émettre la première obligation (ces titres de créances émis pour emprunter des fonds sur les marchés) gérée au travers d’une Blockchain Ethereum.

En partenariat avec la Commonwealth Bank of Australia (CBA), cette obligation sera d’un montant maximum de 73 millions de dollars et d’une durée de deux ans. Elle a été créée pour améliorer l’efficacité du financement automatique des pays souffrant de pauvreté extrême. Cette Blockchain Ethereum vient remplacer un processus manuel vieux de plusieurs décennies, rapporte Reuters.

« Bondi » ou Blockchain Operated New Debt Instrument

« Bondi », en référence à la célèbre plage australienne, est le nom de ce nouvel instrument financier opéré par une Blockchain. Il sera effectif à partir du 28 août 2018 et la Commonwealth Bank of Australia a établi son rendement à 2,251%.

La Banque Mondiale et la CBA entrent dans l’Histoire avec Bondi en émettant la première obligation financière légalement valide, ouverte aux investisseurs publics et basée sur une Blockchain. Outre le caractère historique, c’est un signal fort quant à l’application directe et concrète de la technologie Blockchain. Elle démontre autant son importance que son potentiel.

La plateforme de Cloud Computing de Microsoft servira à faire fonctionner l’obligation. Microsoft a déjà validé les « capacités, sécurité et scalabilité » de l’Ethereum pour l’émission de ce nouvel instrument de dette.

Un événement aussi historique que positif pour les cryptos

Bien que ce ne soit qu’une simple émission de dette, elle est historique et aura un impact positif certain sur l’industrie crypto pour deux raisons.

La première est le panel d’institutions impliquées : la Banque Mondiale, la Commonwealth Bank of Australia et Microsoft. Des institutions aussi prestigieuses que disposant d’un poids et d’une influence importants sur l’échiquier mondial. Assurément, leur implication dans la technologie Blockchain aura un impact sur d’autres grands noms et un écho positif auprès des régulateurs du monde entier.

La deuxième est l’importance d’une telle action. L’émission d’une obligation d’un tel montant n’est pas quelque chose d’anodin : ces institutions ne prennent pas de risque avec ce genre de manœuvre. Cette décision est donc le reflet de la confiance accordée à la technologie Blockchain et dépeint l’impact qu’elle aura sur nos vies à l’avenir.

Source

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Elomri

    27 août 2018 at 16 h 46 min

    Tres bien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières news

Les bons plans

Les tests