La blog machine – part 2

Apparemment, la BlogMachine vous a inspirés, si j’en crois vos commentaires. Vous avez lancé plusieurs pistes, logicielles, matérielles, sociales… Il y a un peu de tout ça dans mon idée, dans ce que j’imagine, et vous apportez de l’eau au moulin de mes idées, car vous imaginez bien sûr des tas de trucs auxquels je

Apparemment, la BlogMachine vous a inspirés, si j’en crois vos commentaires. Vous avez lancé plusieurs pistes, logicielles, matérielles, sociales…
Il y a un peu de tout ça dans mon idée, dans ce que j’imagine, et vous apportez de l’eau au moulin de mes idées, car vous imaginez bien sûr des tas de trucs auxquels je n’avais pas pensé. Décidément on réfléchit mieux à plusieurs.
Un indice se situe dans ce billet, si ça vous intéresse toujours.
Attention, la BlogMachine n’existe pas et je ne crois pas que nous puissions faire beaucoup plus que l’imaginer…


10 commentaires

  1. Cher Monsieur, l’indice que vous nous livrez est, en effet, tellement évident que je m’en veux de ne pas y avoir pensé avant vous : la Blogmachine est un appareil du XXIe siècle (voire du XXIIe) donc cet engin doit répondre aux critères du développement durable. Ainsi, comme vous l’indiquez clairement : la Blogmachine doit fonctionner "comme votre moulin", avec "de l’eau" !
    Bravo ! Mais, en y réfléchissant bien, si la Blogmachine fonctionne avec de l’eau, je crains bien que cela fasse peser sur les futurs utilisateurs quelques légers risques. L’électrocution n’en étant pas le moindre.
    Mais l’on sait que la science parfois réclame quelques menus sacrifices. Et si avec la Blogmachine, les utilisateurs de windows pouvaient réjouir leur quotidien avec deux ou trois petits coups de jus, ça les divertirait des messages d’erreurs.
    Bravo, vous êtes génial !

  2. La Blog machine lis vos fils RSS préféré, elle détecte les vraies infos interessantes, résume votre point de vue sur le sujet puisqu’elle connait tous vos gouts, vos opinions et votre humeur du moment pour publier régulierement un billet digne d’interet sans avoir à ecrire sur un clavier

Commenter

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.