Suivez-nous

Mobilités Urbaines

La justice tranche, Uber peut rester à Londres pour le moment

Uber récupère sa licence à Londres après avoir fait appel.

Il y a

  

le

 
Uber Works
© Unsplash / Dan Gold

Entre Uber et la ville de Londres, les relations sont loin d’être au beau fixe depuis plusieurs mois maintenant. Le premier conflit juridique entre les deux parties a eu lieu en septembre 2017.

À l’époque, la société de VTC avait déjà été privée de sa licence par la capitale du pays au nom d’un « manque de responsabilité d’entreprise sur un certain nombre de sujets qui ont des conséquences potentielles sur la sûreté et la sécurité du public ». Toutefois, l’entreprise avait continué son activité après avoir décroché un permis d’exercer de 15 mois. Ce dernier a été reconduit en septembre 2019, mais il a été retiré au groupe deux mois plus tard seulement.

Une bonne nouvelle pour Uber

Uber a fait appel à cette décision auprès de la justice afin de récupérer le permis et de continuer à exercer à Londres. Finalement, un tribunal a statué sur la question en décidant d’autoriser l’entreprise de VTC à travailler sur le territoire. La décision a été prononcée par la justice ce lundi 28 septembre. Le juge du tribunal londonien de Westminster Magistrates, Tan Ikram a accordé cette autorisation « malgré des défauts par le passé ».

Les problématiques liées à la sécurité et à la sûreté des personnes semblent désormais réglées. Celles-ci concernaient plus spécifiquement les capacités du groupe à vérifier les antécédents des chauffeurs travaillant avec la société. Suite à cela, Uber avait affirmé à l’autorité des transports londoniens (TfL) qu’il s’était occupé du problème.

Pour le juge Tan Ikram a estimé qu’Uber avait fait des efforts et qu’il semblait désormais « aux avant-postes dans le secteur ».

C’est une victoire importante pour Uber —même si elle n’est pas définitive, sachant que Londres représente un gros marché pour la  société américaine. Celle-ci compte d’autant plus que l’entreprise est dans une période compliquée à cause de la pandémie de coronavirus. Elle a essuyé de nombreuses pertes depuis le début de l’année à cause du confinement effectif dans plusieurs pays. L’entreprise annonçait une perte de 1,8 milliard de dollars au deuxième trimestre après avoir licencié plus de 3 700 personnes au mois de mai.

Uber
Par : Uber Technologies
4.2 / 5
7,5 M avis
Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests