Suivez-nous

Séries

L’arrivée de Disney Plus en France repoussée ?

Disney Plus pourrait ne pas débarquer dans l’hexagone le 24 mars comme prévu à cause d’une demande du gouvernement français.

Il y a

  

le

 
Disney+
© Disney+

Disponible aux États-Unis depuis le mois de novembre, Disney Plus devait initialement débarquer en France le 31 mars avant que sa sortie ne soit avancée au 24 mars. Mais entre temps, l’épidémie de coronavirus s’est propagé à travers plusieurs pays du monde, dont la France. Cela a entraîné plusieurs conséquences telles que la fermeture de nombreux établissements ainsi que le confinement total.

Comme les habitants de nombreux pays sont beaucoup plus nombreux à être chez eux et à ne pas travailler, les réseaux européens font face à une surcharge conséquente. Au point que Netflix a accepté de réduire ses débits de 25% en Europe pour 30 jours. Le service de streaming assure que les utilisateurs bénéficieront toujours d’un service de qualité durant cette période.

Découvrir Disney+

Disney Plus toujours prévu le 24 mars ?

Si Netflix s’est accordé avec la Commission européenne, cela pourrait bientôt être au tour de Disney Plus de faire de même. En effet, Les Échos indique qu’une source gouvernementale a demandé au service de streaming américain de repousser sa date de sortie. Malgré tout, l’entreprise semble continuer d’affirmer que son arrivée en France aura bel et bien lieu le 24 mars. Sur son site officiel, un compte à rebours affiche toujours cette même date butoir, laissant à penser que le catalogue Disney Plus sera disponible dans quelques jours à peine.

Disney Plus France date

Netflix exploite environ 25% de la bande passante, un nombre qui peut monter à 80% en soirée si on vient y ajouter YouTube et Facebook. Autant dire que le calcul est rapide à faire.

Le gouvernement français assure toutefois qu’il ne craint pas un effondrement d’Internet sur le continent. Cédric O, le secrétaire d’Etat au numérique, résume : « Aujourd’hui, il n’y a pas de problème avéré d’engorgement. Mais nous avons senti qu’il y avait potentiellement un danger. Il fallait donc agir en amont ».

Netflix ne sera pas non plus voué à voir son trafic bridé par les opérateurs, car cette mesure serait contraire à la neutralité du Net, un principe selon lequel le traitement des flux de données doit être le même pour tous. Ce dernier est valable peu importe le contenu, la source ou la destination de ces informations.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests