Suivez-nous

Actualités

L’âge minimum pour fumer et vapoter passe à 21 ans aux Etats-Unis

La nouvelle loi fédérale va repousser l’âge légal pour acheter des cigarettes électroniques et traditionnelles à 21 ans.

Il y a

  

le

 
Victime cigarette electronique
© Pixabay / Lindsay Fox

Juul est un succès chez les jeunes. Le leader des cigarettes électronique a grandement participé à l’augmentation effrénée du vapotage chez les lycéens, passant de 11,3 % à 27,5 %, de 2016 à 2019. Même si cela a permis de diviser par deux l’utilisation de cigarettes classiques, la tendance est néfaste, notamment du fait qu’elle se soit accompagnée de l’utilisation de produits infusés au cannabis, qui ont entraîné la mort de 52 personnes, et des maladies des poumons chez plus de 2400 individus.

Pour remédier à cela, le Congrès a adopté une loi fédérale repoussant l’âge minimum pour se procurer des cigarettes (vapotage ou cigarettes classiques) à 21 ans. Désormais, tous les États calqueront donc la législation actuellement en vigueur pour l’alcool et la consommation de cannabis. Jusqu’à présent, 10 des 50 États américains avaient déjà reculé cet âge minimum.

Écarter Juul, sans compromettre son activité

Au départ, le président américain Donald Trump souhaitait l’interdiction pure et dure des cigarettes électroniques aromatisées. Finalement, la nouvelle loi fédérale écartera simplement l’utilisation de la cigarette électronique chez les jeunes. Une bonne nouvelle pour l’Américain Juul, qui aurait pu voir son activité menacée.

Les militants anti-tabac et vapotage se déclarent scandalisés par le compromis de l’administration Trump. Selon eux, il ne réglera en aucun cas le souci de santé publique, en vue des contrôles dans les commerces jugés comme insuffisants, du fait que les sanctions ne sont pas à la hauteur.

Pour Rob Crane, président de la Preventing Tobacco Addiction Foundation et figure centrale des militants anti-tabac et vapotage, la négligence des commerces et de la loi fédérale « est l’une des raisons pour lesquelles 5,2 millions de collégiens et élèves américains inhalent régulièrement de la nicotine hautement concentrée ».

Pour éviter de s’attirer les foudres de guerre, Juul avait pris la décision de retirer du marché ses goûts aromatisés, excepté le menthol, aussi présent dans les cigarettes classiques. Aux États-Unis, il est donc uniquement possible d’acheter du goût tabac ou menthol dans le commerce. Juul finit ainsi par pouvoir continuer à exercer son activité et commercialiser ses produits, d’autant plus que les autres pays limitrophes ne possèdent pas la même restriction.

Pour Trump, cette décision aux allures de compromis a été en partie influencée par les prochaines élections présidentielles. Face à la Maison-Blanche, une manifestation sous le slogan « Nous vapotons, nous votons » avait été entendue par Donald Trump, qui a certainement craint qu’une interdiction de la cigarette électronique lui ait fait perdre une partie de son électorat.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. wayan

    20 décembre 2019 at 11 h 44 min

    mais il est autorisé de faire du porno et d’avoir une arme dès 16 ans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Partenaire : Samsung

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests