Suivez-nous

Auto-Moto

L’Allemagne a un plan radical pour booster le marché de la voiture électrique

Le gouvernement allemand vient de dévoiler une stratégie ambitieuse pour développer fortement la voiture électrique : des bornes de recharge dans chaque station-service du pays.

Il y a

  

le

 

Par

Supercharger Tesla
© Tesla

Nous l’avons déjà vu récemment, l’adoption en masse de la voiture électrique reposera sur le triptyque autonomie importante des batteries + réseau de chargeurs dense + recharge rapide.

Tous les constructeurs travaillent sur le premier volet en essayant d’améliorer le rayon d’action de leurs modèles électriques. Concernant la densité des réseaux de chargeurs, hormis Tesla, qui dispose de son infrastructure privée, ce sont les opérateurs qui ont les cartes en mains, et si certains comme Ionity accélèrent leur développement, on ne peut pas vraiment en dire autant de tous les autres.

Mais, encore une fois, c’est justement l’Allemagne qui pourrait montrer la voie. Après le consortium Ionity, lui aussi créé à l’initiative d’un groupement de constructeurs teutons, c’est le gouvernement qui prend les choses en main pour imprimer une vraie volonté politique dans le domaine de l’électro-mobilité. Ainsi, dans le cadre de son plan de relance de l’économie de 130 milliards d’euros consécutif à la crise du coronavirus, l’Allemagne a déclaré qu’elle obligera toutes les stations-service à proposer des bornes de recharge électrique afin d’éliminer les problèmes de ravitaillement et de stimuler la demande des consommateurs pour ces véhicules.

Une initiative qui pourrait stimuler de façon significative la demande de véhicules électriques en même temps que le plan de relance plus large qui comprend des taxes pour pénaliser la possession de gros SUV à moteur à combustion, en plus de la subvention de 6 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique. Un plan qui suit celui présenté par Emmanuel Macron pour la France, avec notamment une augmentation du bonus écologique à 7000 euros pour l’achat d’une voiture électrique.

Rassurer ceux qui veulent passer à l’électrique

Selon le spécialiste du stockage de l’énergie The Mobility House, dont les investisseurs comprennent Daimler et l’alliance Renault-Nissan-Mitsubishi, « C’est un engagement très clair en faveur des véhicules à batterie et établit la mobilité électrique comme une technologie du futur ». Dans le cadre du plan de relance du gouvernement, 2,5 milliards d’euros seront consacrés à la production de cellules de batterie et aux infrastructures de chargement.

Il faut dire que malgré une nette progression des immatriculations, le marché de la voiture électrique reste encore marginal en Allemagne (mais c’est vrai également dans la plupart des pays du monde à l’exception notable de la Norvège), où les voitures électriques n’ont représenté que 1,8 % des nouvelles immatriculations de voitures particulières l’année dernière, les voitures diesel et à essence représentant respectivement 32 % et 59,2 %.

Outre le coût plus élevé des voitures électriques à gamme équivalente, la question de l’autonomie reste le frein principal à l’achat de ce type de véhicule, puisque les rares modèles à dépasser les 450 km réels de rayon d’action sont des voitures très chères (Tesla et Porsche), la moyenne du reste du marché oscillant entre 250 et 350 kilomètres d’autonomie. Seule la Hyundai Kona tire son épingle du jeu dans les modèles « abordables » avec 449 kilomètres d’autonomie.

L’initiative de l’Allemagne est intéressante à plusieurs titres. Tout d’abord elle envoie un signal au marché et aux consommateurs, indiquant une vraie volonté de les accompagner dans leur choix de l’électro-mobilité. Mais surtout, c’est l’impact psychologique de ce type d’annonce qui compte. Ceux qui un projet d’achat de voiture électrique ont besoin d’être rassurés sur leur possibilité de voyager normalement, et de pouvoir rejoindre n’importe-quelle destination sans « range anxiety », même si l’on sait que les trajets au long cours sont finalement minoritaires et que la plus grande partie de l’usage d’une voiture concerne les déplacements quotidiens, urbains et péri-urbains. Quoiqu’il en soit, savoir que l’on disposera de bornes de recharge dans toutes les stations-service a quelque-chose de rassurant car on est en territoire connu, avec la possibilité de faire des recharges pendant une pause déjeuner ou sieste comme on le fait déjà avec les pauses carburant.

Rappelons toutefois que l’idée n’est pas entièrement nouvelle puisqu’il n’est déjà pas rare de trouver des bornes de recharge dans les stations-service, notamment sur l’autoroute. Ionity (encore… ) s’en est d’ailleurs fait une spécialité puisque la quasi-totalité de ses stations se trouvent sur des aires de service autoroutières.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

1 commentaire

1 Commentaire

  1. Pascal

    7 juin 2020 at 20 h 25 min

    Grosses erreurs l’électricité via les centrales à charbons super polluantes drôle d’idée non
    De plus l’avenir est dans l’hydrogène décarbonné de grosses pointures sont entrain de l’adopter
    Alors encore une fois nos politiques devraient sérieusement remettre en question leurs conseillers qui ont systématiquement un train de retard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests