Le bloc-notes du vendredi

Je sais, nous sommes samedi mais hier j’étais encore un peu dans l’avion, retour du Mix, d’où un léger décalage horaire aussi pour ce bloc-notes qui m’a permis de remonter le fil quelque peu perdu de la semaine pour constater qu’il s’était passé plein de choses depuis dimanche dernier.

Je sais, nous sommes samedi mais hier j’étais encore un peu dans l’avion, retour du Mix, d’où un léger décalage horaire aussi pour ce bloc-notes qui m’a permis de remonter le fil quelque peu perdu de la semaine pour constater qu’il s’était passé plein de choses depuis dimanche dernier.

A commencer par cette info qui a sûrement attristé la plupart des blogueurs, lecteurs et veilleurs tech : DownloadSquad, un pionnier des blogs américains dédiés à l’actualité des logiciels et du web, et l’une de nos source favorites, fermé brutalement par sa maison-mère AOL mardi dernier. Sans plus d’explications que cette note qui prend du coup des allures d’épitaphe. Avec la mainmise d’AOL et de sa nouvelle patronne Arianna Huffington, qui règne maintenant d’une main de fer sur 56 sites, il va falloir s’habituer à retrouver dans le petit monde des blogs le vocabulaire que l’on connait plutôt généralement celui de la finance : concentration, restructurations… et accident industriel.

Autre accident industriel, la fermeture tout aussi inattendue de Flip Video par Cisco. Pour ceux qui l’ignorent, Flip Video est l’inventeur du concept du mini-caméscope, cette petite caméra de poche ultra-simple qui permet de shooter rapidement des vidéos comme on le fait avec son mobile, mais avec encore des manipulations en moins. Cisco semble ne plus croire au concept, qu’il avait pourtant racheté à Pure Digital il y a deux ans pour 590 millions de dollars, et qui devait être son premier cheval de Troie dans l’électronique grand public. Le géant des routeurs a fait fausse route et va vraisemblablement se recentrer sur ses métiers d’origine, laissant plus de 500 personnes sur le carreau…

Comment aurait été Google avec Steve Jobs comme boss à la place d’Eric Schmidt ? Une question qui ne trouvera probablement jamais de réponse, mais qui fait marcher la machine à supputations, puisqu’il paraît que Jobs était le premier choix des fondateurs de Google quand il se sont mis en quête d’un PDG pour diriger et représenter la maison.

Pendant ce temps, Steve Wozniak, co-fondateur d’Apple avec Steve Jobs, ne serait pas contre remplacer ce dernier à la direction de la Pomme si on lui en faisait la demande. On dit que l’histoire ne se répète jamais, mais elle bégaye parfois. Ces gens ont la passion chevillée au corps : malgré leurs milliards et un âge auquel tout le monde aspirerait à une confortable retraite, eux rêvent de rempiler dans les emmerdes.

Un Panda chez les rosbifs. Ce n’est pas le titre (de mauvais goût, je sais) du dernier OSS 117, mais le déploiement cette semaine de la mise à jour de l’algorithme « Panda » de Google, censé lutter contre les sites de « mauvaise qualité » (comprenez les fermes de contenu) sur le web anglais. Avec déjà semble-t-il quelques conséquences fâcheuses pour certains éditeurs. On attend le tsunami en  France en croisant les fesses (ou en serrant les doigts, je sais plus).

A propos de Google, qui se souvient encore de Google Vidéo ? Pas grand monde apparemment, et tant mieux puisque le site va définitivement fermer ses portes. Si vous avez encore quelques vestiges filmés d’une vie antérieure sur le site c’est le moment de les récupérer car après le 29 avril il sera trop tard.

Enfin, la gerbe de la semaine : les politiciens qui défilent de façon ostentatoire au chevet de Skyrock pour afficher leur solidarité sincère autant qu’affligée. Le racolage en voie publique du jeunz en vue de prochaines élections se porte encore très bien, et la démagogie aussi, merci. Je vais vomir un peu et je vous souhaite quand même un bon week-end.


Nos dernières vidéos

10 commentaires

  1. Je comprend le besoin de monétiser ton blog mais là, sérieusement, la big frame (ou simili) pour une marque automobile qui se plante dès l’arrivée sur le site … c’est trop …
    Bye Eric. Bonne continuation.

  2. A priori, l’objectif de l’algorithme Panda de Google me semble assez logique et juste : privilégier les contenus originaux plutôt que les copies. Maintenant, je me doute qu’aucun système n’est parfait et que la tâche pour Google ne doit pas être simple. En tous cas, dans l’ensemble, je trouve le système assez efficace.

  3. Moi, je trouve le postulat de base de Google plutôt bon avec son Panda, la lutte est bonne. Pour Sky, bah, on a besoin de voix, alors, on fait dans le jeune …
    @remrem : ne me fait pas croire que la vue d’une pub déclenche un rejet tel ! Rien ne t’oblige à cliquer dessus, mais tout t’oblige à respecter le choix qui a été fait de la proposer;)

  4. Je cite « ne plus croire au concept, qu’il avait pourtant racheté à Pure Digital ».
    Les rachats surtout de grosse industrie ne le sont que rarement pour les idées et les employés mais bien souvent une façon de se procurer les brevets et éviter les procès. Le calcul est donc uniquement financier peu importe l’humain derrière.

  5. Eric

    @remrem : merci de perpétuer la tradition du commentaire anti-pub de base, ça manquait 🙂
    (pour ton info cette pub pleine page ne s’affiche qu’une fois par jour et par visiteur, pas de quoi faire une descente d’organe hein)

  6. @Nicolas & @Eric, je ne suis pas contre la pub (relire mon 1er commentaire), je pense juste qu’il y a une limite à l’acceptable, toutes personnes à ses limites, moi ma limite se pose dès que l’accès au contenu est altéré.
    Tu peut mettre de la pub en plein milieu des articles, 50 bandeaux partout sur le site, mettre de la pub fond de page en bordure du contenu, des articles sponsorisé, mettre en place des jeux concours, des partenariats … ça ne pose pas de problème, à l’inverse, les similis pop-up, le rafraichissement au bout de XX secondes et autres pratiques de même calibre, ça passe pô !
    Désolé si je peut passer pour un anti-pub-réac …

Répondre