Suivez-nous

Internet

Le charme discret de l’incontournable journal d’annonces légales

L’obligation pour toute entreprise en création de publier sur un journal d’annonces légales fait partie de ces charmes de l’entrepreneuriat à la française.

Il y a

  

le

 

Par


Page extraite d’un torchon d’annonces légales. Parfait pour emballer le poisson.

« Lors de la constitution de la société, un avis est inséré dans un journal habilité à recevoir les annonces légales dans le département du siège social.
Il doit indiquer la dénomination, la forme, l’objet, le siège, la durée, le capital de la société, la nature des apports, les noms et adresses des dirigeants ainsi que le registre du commerce et des sociétés auprès duquel la société sera immatriculée.
Le créateur peut s’adresser à un journal spécialisé dans les annonces légales ou à un journal non spécialisé habilité à publier ce genre d’annonces dans le département considéré.
Etc etc etc… »

Les formalités à accomplir en vue de la création d’une société en France ont fait l’objet d’un sérieux toilettage ces dernières années et force est de reconnaître que les démarches ont été considérablement simplifiées et accélérées.

Cependant, toutes les bonnes habitudes ne se sont pas perdues en route. Afin de vous rappeler subtilement que vous êtes en France et que par conséquent vous êtes toujours un peu suspect de monter votre boîte (et que vous êtes forcément très riche de plein d’argent à jeter par les fenêtres), il subsiste quelques noyaux de résistance, ces incomparables obligations d’un autre temps qui font tout le charme poétique et champêtre du parcours de l’entrepreneur.

Histoire de vous faire encore un peu chier quand même parce-que sinon ça ne serait pas drôle.

Le fameux avis de publication dans un journal d’annonces légales fait partie de ces derniers noyaux de résistance : toi l’entrepreneur ambitieux au regard farouche et fier et à la mèche rebelle, sache que, entre autres frais débiles que tu auras à engager de ta poche avant même que ta société ait engrangé le premier euro, tu devras publier un avis dans un journal d’annonces légales indiquant que tu viens de créer ta boîte.

Oui, afin que tout le monde sache. Alors que bien sûr, tout le monde s’en fout plus que royalement.

Mais ce n’est pas tout : sache que cette annonce, obligatoire, devra comporter un certain nombre d’informations, donc de lignes, ce qui bien sûr fera joyeusement monter la note, qui s’établira aux alentours de 250 à 300 euros, si ce n’est plus. Faut bien faire vivre les copains, l’imprimeur, tout ça.

Le journal d’annonces légales : vestige d’un passé encore présent où nombre de parasites officiels continuent à prospérer sans aucune raison valable sur le dos des jeunes entreprises, tout simplement parce-que c’est la loi et que c’est comme ça et pas autrement. Le journal d’annonces légales, que seuls lisent, bave aux lèvres, les représentants en assurance-vie et en extincteurs, qui vont venir spammer très rapidement ton téléphone, puis ta boîte aux lettres, bref venir te casser les couilles en pleine négociation de découvert avec ton banquier.

Le journal d’annonces légales, qui, à l’image du vénérable notaire et son monopole sur les contrats de mariage, encaisse tranquillement vos subsides et se nourrit sur la bête au nom d’une loi à la con d’un autre temps qui lui garantit un fond de commerce assuré et des lendemains qui chantent. A coups de 250 euros l’annonce, voir plus si affinités.

Parfois on dirait que les lois sont faites pour engraisser des machins qui ne servent à rien. Ainsi vont toutes les petites mafias à la française qui rodent autour des chambres de commerce de nos belles provinces…

Vous avez déjà jeté ne serait-ce qu’un demi-oeil à moitié fermé sur une de ces feuilles de chou ? Essayez, vous verrez c’est passionnant.

Mise à jour du 21/06/2015

Sachez que ce journal http://lessor.fr/ vient de me facturer respectivement 586,68 € et 332,82 € pour deux annonces de transformation et d’augmentation de capital (qui sont juste des copiés-collés des compte-rendus d’AG). J’ai fait volontairement trainer le règlement – ce qui n’est pas dans mes habitudes – jusqu’à ce qu’ils m’envoient une lettre d’huissier tant c’est douloureux de payer ce genre de « prestations ». Pour que vous ayez une idée de ce dont nous parlons, sur le numéro du 27 février 2015 de cet hebdomadaire, il y a exactement 88 annonces légales. Si l’on prend une moyenne de 400 euros HT par annonce, cela représente 35.200 euros de CA par semaine, soit 140.800 euros mensuels ou encore 1.689 600 euros annuels. Juste avec les annonces légales, qui ne demandent pratiquement aucun autre travail que celui du maquettiste puisque l’on peut publier les annonces par internet (et que c’est donc le client qui fait le travail). Quand on dit que la presse papier se meurt, ce n’est pas vrai pour tout le monde apparemment.
La vieille France moisie.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

51 Commentaires

51 Commentaires

  1. BenReilly

    17 juillet 2008 at 0 h 24 min

    Baaah reste les associations…
    Ouais non j’ai rien dit.
    Pi d’abord créer une entreprise en France ? Pourquoi faire ?
    Bien fait d’héberger mon blog aux US moi.

  2. L.M

    17 juillet 2008 at 0 h 30 min

    je suis passé par là et j’ai diffusé ca dans un journal pourri dans mon bled, ca ma couté 40 euros 😀

  3. Eric

    17 juillet 2008 at 0 h 34 min

    Oui c’est ce qu’il faut faire : trouver la feuille de choux la plus pourrave du fin fond du département, tu as une chance de payer moins cher. Genre tu annonces ta start-up web 2.O dans la gazette agricole du Bas Berry, ça a de la gueule 😉

  4. CAC40

    17 juillet 2008 at 0 h 40 min

    y a pas à dire y a de la prose burlesque chez Monsieur Eric :-D. Franchement j’ai vécu l’inscription freelance c’est vrai que t’es dans la seconde fiché Al Capone.

  5. Alex

    17 juillet 2008 at 0 h 54 min

    Je vais bientôt lancer une seconde boite et oui, il faudra passer une annonce dans le JAL… ce qui ne sert franchement à rien, mais bon, faut faire avec alors…

  6. PseT

    17 juillet 2008 at 1 h 05 min

    Avoir de la famille dans une de ses feuilles de choux, permet de ne rien payer ^^

  7. xavier/beoneself

    17 juillet 2008 at 1 h 34 min

    En fait les tarifs sont fixés au niveau départemental par le préfet (en même temps que les dites feuilles de choux ^_^ ). Mais si je me souviens bien, j’en ai eu pour quelque chose comme 130€ dans les Yvelines (un des départements les plus chers à la ligne).

    Ceci dit j’ai toujours pas compris à quoi servait cette merveilleuse annonce légale. Je suppose qu’ils ne veulent pas « supprimer un marché en pleine expansion » (surtout avec l’augmentation du nombre de créations d’entreprises).

    C’est con mais au moment de la création de ma boîte, après avoir lourdé mes 2000€ de capital, ces « petits » frais + ceux du greffe (83,96€ pour mémoire), j’ai été obligé de demander à mon père de me les avancer. (Pas facile de créer en étant jeune :-/ )

  8. Marc

    17 juillet 2008 at 1 h 38 min

    40 € seulement L.M. ?!? C’est le tarif de création d’une association ça.

    Dans les Hauts-de-Seine (4,98 € HT la ligne, tarif le plus cher de France…), chez Petites annonces, j’ai payé 172 €.

    PS : premier commentaire ici, je trouve la fenêtre dans laquelle on écrit nos commentaires très petite…

  9. Adrien

    17 juillet 2008 at 1 h 42 min

    @L.M : Merci pour le tuyau ! J’avais l’idée reçue que les tarifs étaient les mêmes dans toutes les crèmeries, et du coup je vais prendre le temps de comparer les tarifs (je fais le grand saut à la rentrée pour ma part ;)). Adrien

  10. AM

    17 juillet 2008 at 2 h 49 min

    @Eric tu n’a pas parler lors d’une liquidation ou il faut compter au minimum 1000 € 😉

  11. Shedge

    17 juillet 2008 at 3 h 29 min

    Faut pas trop s’étonner de voir les jeunes créateurs d’entreprise aller entreprendre ailleurs avec des choses aussi « idiotes ».

    Je suis justement en cours de préparation de mon projet d’entreprise et pour le moment c’est Irlande ou USA clairement, bien qu’il y ai aussi des choses « étranges » dans les autres pays.

    D’ailleurs la Banque Mondiale place la France au 35ème rang de son rapport « Doing Business » dont le but est de classer les pays par ordre de facilités a entreprendre (La première position étant détenue par Singapour).

  12. obido

    17 juillet 2008 at 3 h 59 min

    Et oui, il ne faut pas oublier la fermeture de votre boite. J’entends par la qu’en cas de revente, cela coute aussi très cher en publication.
    Lors de ma 2eme société, j’ai vendu le fond de commerce et j’ai donc eu droit à la liquidation et dissolution de la Sarl. En passant de nouveau par la case journal…
    (Le pire c’est que je me suis planté d’un jour sur une date obligatoire à publié et hop de nouveau une insertion pour correction…)
    Bref, nous sommes de bonnes vaches à lait, c’est ca la classe moyenne

  13. AM

    17 juillet 2008 at 4 h 49 min

    Le pire lors de la dissolution c’est le coup de tampon à 375 € (enregistrement du PV de dissolution au service des impôts)

  14. Donjipez

    17 juillet 2008 at 6 h 49 min

    Là je dis stop. La complainte du patron malheureux ça fatigue au bout d’un moment : les charges, l’administration… 🙂 Plus sérieusement, moi ça me fait en partie bouffer les AL. C’est une rentrée non négligeable pour un canard (fut-il agricole @3). Déjà que les annonces et la pub se barrent sur le net… Après les FAI pour la télé, pourquoi pas piquer aux start up pour les journaux (tiens une idée pour sa conférence sur la presse au Sarko)? Bon c’est vrai, il faudrait aussi qu’on soit meilleurs pour relancer les ventes et qu’on rate pas le coche du web. Mais on y vient, avec la lourdeur des grosses boites. Pour l’instant on n’autorise pas les commentaire sur les articles, des fois que ça froisse le confrère qui l’a écrit, et on hésite à acheter une caméra… Bon j’exagère, certains journaux ont de l’avance et bien réagi (le Monde, Libe, Mrianne2, 20 minutes…ou des mags : Mad movies, les Inrocks) mais la PQR a trainé. Et ses dirigeants ont une vision du net pas très…nette. L’histoire de préfectures c’est vrai mais pas au sens où vous voulez l’entendre. Les gros titres (le journal du coin en général qui a pour vocation d’être du côté du manche et je sais de quoi je parle) sont sur la liste mais pour les petites structures c’est une bouffée indispensable et un moyen de pénaliser les moins dociles (un exemple récent dans ma région de retrait de « licence » AL) ou de récompenser d’autres. C’est pour ça que les agricoles, au-delà de leur intérêt territorial, sont plus souvent sur la liste que l’hebdo contestataire 🙂 Alors pour le patron débutant c’est une charge bien ennuyeuse mais pour celui qui aura plus que réussi ce sera dans 10 ans, en publiant ses AL pour tel ou tel nouvelles implantation, un moyen de s’assurer les bonnes grâces du ou des titres du coin…

  15. Manu

    17 juillet 2008 at 7 h 47 min

    85 Euros dans le 54 et impossible de faire ça en ligne… obligé de se déplacer dans la banlieue de Nancy.

    2 mois pour faire une facture mais il faut payer par avance et ils te remboursent le trop percu par la suite (tu payes avec un cheque perso ils te remboursent sur le compte de la société super pratique pour la compta)

    ca m’étonne que l’Europe ne fasse rien sur ce monopole…

    De mon coté, ca m’a couté en tout 170 euros et une journée d’aller retour entre CFE, impots, annonce légale, maison. Tout ca pour une simple EURL…

    Et un ami m’a dit, c’était pire que ça avant…

  16. Fred

    17 juillet 2008 at 8 h 43 min

    C’est marrant, en ce moment, je fais l’inverse, je revend des parts, pour pareil dans quelques jours créer à nouveau… La revente, c’est un beau bordel aussi !! Qui dit revente, dit annonce légale again !!

  17. netsuo

    17 juillet 2008 at 8 h 52 min

    En Suisse aussi on se traine encore cette obligation, ici on doit publier l’avis de création dans le « bulletin officiel ». Un journal rempli de trucs du style et autres faillites.

  18. cr0vax

    17 juillet 2008 at 8 h 54 min

    Benh perso, je comrpend tout à fait la nécessite d’annoncer la création de l’entreprise. Ce n’est pas le problème. Ce que je ne comprend pas c’est que ça ne soit pas centralisé en une seul et unique parution comme pour les associations et bien évidemment que cela revienne si chère.

  19. L.M

    17 juillet 2008 at 8 h 56 min

    Marc et Adrien: je ne suis pas de France…

  20. Daniel

    17 juillet 2008 at 9 h 00 min

    j’ai gardé l’exemplaire des petites affiches lyonnaises

    ça fait un souvenir qui jauni un peu mieux que le Kbis 🙂

  21. mrboo

    17 juillet 2008 at 9 h 14 min

    Le plus amusant ce sont les adwords qui se trouvent en dessous des commentaires de ce billet:

    Annonces légales
    Paris, 77, 78, 91, 92, 93, 94, 95 Devis en ligne & attestation rapide

    😀

  22. Sylvain

    17 juillet 2008 at 9 h 40 min

    Mince j’avais oublié la parution légale !
    On risque quoi si on la fait pas ?

  23. rga

    17 juillet 2008 at 9 h 52 min

    En plus les comités d’agrément des JAL, ceux qui conseillent le préfet pour untel peut publier, untel peut pas, sont ceux qui publient… cherchez l’erreur…

  24. Rick Hunter

    17 juillet 2008 at 9 h 57 min

    Ah bon, c’est obligatoire? Je me suis toujours demandé pourquoi il y avait 2/3 pages comme ça sur le journal, à côté des appels d’offres publics.

    Côté lecteur, oui, on s’en fiche. On regardera sur les pages jaunes quand on aura besoin (c’est gratuit ou pas les pages jaunes?)

  25. Sylvain

    17 juillet 2008 at 10 h 04 min

    Rick Hunter > Ouais c’est gratos par contre du moment où tu veux un encart plus gros avec de la couleur et tout bah faut raquer !
    Mais ça peut être intéressant d’avoir un lien direct sur leur site…

  26. dje

    17 juillet 2008 at 10 h 15 min

    0€ dans le 07. Je n’étais même pas au courant de cette obligation. Je n’aurais pas raté quelque chose?? M’en fou, je vais pas aller le réclamer cet article…!

  27. Pierre Col - UbicMedia

    17 juillet 2008 at 10 h 57 min

    200% d’accord.

    Des entreprises, comme certains journaux qui publient ces annonces légales, et des professions réglementées (et absolument pas « libérales », comme les notaires ou huissiers) vivement grassement de rentes héritées de temps anciens et que l’on devrait réformer, car leur coût pour la collectivité (entreprises ou citoyens) est trop élevé.

    Pourquoi la publication des bans d’un mariage par la mairie est gratuite, et pas celle de la création ou dissolution d’une entreprise ?

    Pourquoi les professionnels qui garantissent les transactions immobilières sont des notaires privés, et pas des fonctionnaires du Ministère des Finances rattachés au Cadastre ?

    Etc etc.

  28. jérôme

    17 juillet 2008 at 11 h 27 min

    @Pierre Col

    Pour le mariage c’est gratuit, car aux dernières nouvelles tu ne te maries pas pour l’argent, le mariage est une institution non commerciale, ce qui n’est pas le cas de ta starteupeu.

  29. Anthony

    17 juillet 2008 at 12 h 27 min

    70 euros dans l’Humanité (c’est moins cher dans les journaux communistes…), et puis en cas de changement de statut, on repasse à la caisse !

  30. AbriCoCotier

    17 juillet 2008 at 14 h 15 min

    Wahooo ! Déjà 100€ pour rien ? Ca fait peur ! Moi qui rêvait de travailler pour moi en créant ma propre entreprise (comme d’autres écrivent un livre), ça me fait l’effet d’une douche froide.

    Par compte, au niveau d’une EURL, il faut quand même payer pleins de merde dans ce style là ? Et si oui, lesquelles ?

  31. Lanza

    17 juillet 2008 at 14 h 28 min

    Abricocotier > Heuuu, attends-toi à des surprises.

    Difficile de faire une liste comme ça, mais en gros, tout est payant, et cher, du point de vue d’un particulier. Il y a aussi le dépôt des statuts (et leur rédaction) : frais de greffe, honoraires du rédacteur éventuel (avocat, cabinet comptable…)

  32. AbriCoCotier

    17 juillet 2008 at 14 h 30 min

    Merci Lanza.
    Tu me dit que je vais me faire saigner le porte-monnaie. Je te répond : oui, mais d’environ combien ?
    Et étalé sur combien de temps ?

  33. AM

    17 juillet 2008 at 15 h 28 min

    @AbriCoCotier EURL SARL c’est la même chose juridiquement donc même frais. Maintenant je peux te répondre sur les prix. Vas tu rédiger les statuts toi même ? Ton activité tiens t’elle de la chambre des métiers ?

  34. francis

    17 juillet 2008 at 15 h 31 min

    Et que dire du dépôt des comptes payant lui aussi payant. Je trouve que tout ce qui est obligatoire et étatique devrait être gratuit, il y a déjà la TVA, les impôts… pour payer cela non ? De plus à l’heure de l’informatique et du gachi que l’on fait de notre planète que dire de cette paperasse je verrais bien pour le dépôt des comptes et les annonces officiel une procédure légale en ligne sur un site gouvernemental et sans avoir à imprimer quelque documents que ce soit à mince nous sommes en 2008 nous ne sommes qu’au tout début de l’informatique et du zéro papier .-)

  35. AbriCoCotier

    17 juillet 2008 at 15 h 31 min

    @AM : c’est gentil de me répondre, mais honnêtement, je ne sais vraiment pas grand chose de tout ça. Statuts ? Chambre des métiers ? Je n’en sais fichtre rien.

    Je voulais un temps monter une société de service/consulting en gestion des risques et des crises. C’est tout ce que je peux dire (je ne sais rien de plus)…

  36. JF

    17 juillet 2008 at 15 h 36 min

    > AbriCoCotier : je te conseille fortement d’aller faire un tour à la Chambre de Commerce et d’Industrie dont tu dépends.
    Là-bas, tu demandes le Centre de Formalités des Entreprises (CFE pour les intimes). Ils sont les mieux à même de te renseigner.
    Autre solution : tu viens sur mon blog : http://www.komuniblog.com, destiné aux créateurs d’entreprise 😉

    Bon courage (il en faut pour créer sa boîte même si c’est passionnant)

  37. AM

    17 juillet 2008 at 16 h 11 min

    @AbriCoCotier tu ne tien pas de la chambre de métiers. Ta déjà 300 euros de frais en moins.

  38. Yassine+[Référencement Ouest]

    17 juillet 2008 at 16 h 17 min

    Des charges, des frais et encore des charges…

  39. AbriCoCotier

    17 juillet 2008 at 16 h 17 min

    @AM : oui, c’est toujours bon à prendre, mais à ton avis, si je ne sais rien faire (j’ai donc besoin d’un greffe et tout le tsouin tsouin), combien ça peut coûter ?

  40. AM

    17 juillet 2008 at 17 h 28 min

    @AbriCoCotier compte 1000 euros pour être tranquille « capital social non compris, sans apports en nature, société enregistrer simplement au registre du commerce »

  41. AbriCoCotier

    17 juillet 2008 at 18 h 20 min

    J’ai l’impression que créer une entreprise, c’est comme publier un bouquin : tu payes au début, et t’as aucune certitude sur ce que ça peut éventuellement te rapporter (que ta foi dans ton projet)…

    Merci pour vos réponses à tous, c’est vraiment sympa !

  42. Le Tribulateur

    17 juillet 2008 at 20 h 23 min

    Le moins cher que j’ai trouvé pour ma parution, c’était La Tribune.
    En plus, c’est la classe, non ?

  43. Mpok

    18 juillet 2008 at 22 h 11 min

    A noter que le futur statut « auto-entrepreneur » va permettre (entre autres) de supprimer toutes ces démarches contraignantes.
    Cela fait partie de la fameuse loi « fourre-tout » appelée LME (votée à l’Assemblée le 17 juin, au Sénat le 10 juillet, actuellement en CMP, résultat attendu le 22 et le 23 juillet).
    En plus de la simplification des formalités (une simple déclaration au CFE), le régime fiscal et social sera BIEN PLUS INTERESSANT que l’actuelle micro-entreprise.
    Il faudra néanmoins attendre le 1er janvier 2009 pour s’inscrire.

  44. david

    25 juillet 2008 at 23 h 18 min

    Bonsoir,

    Ben, moi je les lis les annonces légales.

    A noter que pour certaines formalités il peut être possible de faire sauter les frais cfe en indiquant que vous limiter leur intervention au titre du service public (il y une circulaire en ce sens, mais je ne l’ai pas sous la main).

    C’est pour la modification des statuts de bloobox l’annonce légale ? Je me demande ce que l’insee va retenir comme code ape pour l’activité « blogueur ».

    Salutation.

  45. Gabuzo

    2 mai 2009 at 23 h 01 min

    Sachez messieurs, que ces annonces légales sont consciencieusement collectées par des entreprises spécialisées et redistribuées aux organismes financiers.

    Quand vous allez voir votre banque, le conseillé en face de vous a accès à vos publications légales. C’était en tout cas le cas dans la banque où j’ai travaillé.

    Les annonces légales sont utiles et utilisées.

    Pour leur prix, c’est une autre histoire…

  46. Elise1506

    17 juin 2009 at 9 h 45 min

    Travaillant depuis 30 ans dans un journal d’annonces légales habilité(75,78,92,93,94,91), je ne tiens pas à ce qu’elles disparaissent, et pour cause…, par contre je peux vous donner des tuyaux pour ne pas payer trop cher. Avant de faire publier, demander un devis par mail à plusieurs journaux, en mettant toujours ces mentions en gros caractères : « CARACTERES ECONOMIQUES » « LE PLUS SERRE POSSIBLE ». Vous pouvez y insérer également la mention « Vérifier la validité de cette annonce et supprimer toute mention non obligatoire » (S’il y avait une erreur, leur responsablité est engagée et le rectif est gatuit)

  47. Isabelle

    1 juin 2010 at 15 h 21 min

    C’est exactement cela : demander des devis.
    Pour moi, le site le plus intéressant a été htpp://www.annoncelegale.com .
    Autre avantage non négligeable et pas des moindres, ils savent répondre aux internautes quand les journaux sont fermés ;o))) (après 18h) et en moins d’une heure.

  48. xavier Essonne

    5 juillet 2010 at 19 h 52 min

    @ elise 1506
    merci pour l’info

    le prix de la ligne restera quand même à 4.91 pour l’Essonne ht

  49. Notaire

    14 octobre 2010 at 13 h 51 min

    Merci Elise pour l’astuce 😉

  50. Eric Avocat heureux

    30 avril 2011 at 15 h 07 min

    Le réseau presse-citron va vite.
    http://www.annonceslegales.fr nous informe qu’il fera 10% de remise à tous les cabinets d’avocats, experts-comptables, notaires et directions juridiques sur leurs annonces légales recommandés par votre site.
    Si certains ont un gros volume de publication d’annonces légales, c’est le moment de leur demander plus !

  51. Matthieu

    5 août 2018 at 8 h 35 min

    2018 et… toujours d’actualité !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Advertisement RED by SFR

Les tests