Suivez-nous

Réseaux sociaux

Le co-fondateur de Facebook a un plan contre les entreprises en situation de monopole… dont Facebook

Chris Hughes passe des paroles aux actes avec la création d’un fonds doté de dix millions de dollars. Il se destine à lutter contre les firmes en situation de monopole.

Il y a

  

le

 
Facebook
© Facebook

« Facebook devrait être séparé en plusieurs entreprises. » En mai dernier, Chris Hughes, le co-fondateur de Facebook, n’y allait pas par quatre chemins. Pour lui, le réseau social est devenu beaucoup trop puissant. Il conviendrait donc de le démanteler. Il faut noter que cette proposition choc a depuis été reprise par la candidate démocrate à la présidentielle Elizabeth Warren, ce qui fait monter un peu plus la pression sur la firme.

« Le pouvoir des entreprises est devenu incontrôlable »

Chris Hughes ne compte pas s’en tenir à des déclarations et il semble déterminé à agir pour faire avancer ses idées. Il vient en effet d’annoncer la création d’un fonds de dix millions de dollars en vue de lutter contre les monopoles d’entreprises dans les domaines de la technologie, de la santé, de l’agriculture et de la finance.

L’idée est selon Chris Hughes de coordonner les efforts des organisations engagées sur ce sujet et de leur fournir un soutien financier : «  Les Américains comprennent que le pouvoir des entreprises est devenu incontrôlable. De nombreux groupes sont intéressés par l’organisation d’une riposte contre elles. »

Le co-fondateur de Facebook entend donc démontrer à quel point la trop grande puissance des géants de la Tech et d’autres secteurs n’est pas une bonne chose pour l’économie et les travailleurs américains. « Vous n’avez pas besoin d’un diplôme en économie pour savoir que les entreprises et les riches ont joué un rôle important dans la définition de nombreuses politiques économiques au cours des dernières décennies », analyse-t-il.

Cette charge fait en tout cas écho aux nombreuses actions judiciaires intentées contre Facebook aux États-Unis. Le autorités américaines poursuivent actuellement la firme de Mark Zuckerberg pour des pratiques jugées trop peu concurrentielles. La démarche de Chris Hughes semble donc destinée à accroître encore plus la pression et à produire des analyses qui pèseront sur le débat lors la présidentielle de 2020.

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests