Suivez-nous

Drones

Le français Parrot retenu par l’armée américaine pour fournir des drones de reconnaissance

Parrot fait partie d’un groupe de six entreprises sélectionnées pour fournir des drones de petite taille en appui des troupes au sol.

Il y a

  

le

 

Par

Parrot US Army
© Parrot

Parfois c’est utile d’avoir été parmi les pionniers sur son marché. C’est certainement grâce à la réputation acquise dans le développement de drones civils, de loisirs mais également d’applications professionnelles que le français Parrot peut aujourd’hui se féliciter du choix de l’armée américaine.

Le U.S. Army Program Executive Officer for Aviation’s Project Manager, Unmanned Aircraft Systems souhaitait s’appuyer sur des entreprises spécialisées dans la fabrication de drones de petite taille afin d’équiper les hommes sur le terrain de ces machines pour des missions de reconnaissance et de vision à distance. L’armée américaine a travaillé avec l’accélérateur de startups du Pentagone pour adapter des drones professionnels ultra-compacts aux particularités des terrains d’opérations militaires. Six entreprises spécialisées ont été retenues dans le cadre de ce programme doté d’un budget de onze millions de dollars répartis entre les six prestataires.

Le français Parrot, premier groupe Européen de drones, fait partie des six sociétés retenues dans le cadre d’un appel d’offre lancé en Novembre 2018. Celui-ci visait à développer et à prototyper la nouvelle génération de drones compacts, de courte portée et dédiée à la surveillance (« Short Range Reconnaissance drone » ou SRR).

L’objectif alloué aux entreprises consiste à développer un prototype et de mener des tests pour un drone de reconnaissance rapidement déployable qui fournisse aux soldats sur le terrain une vision et une compréhension immédiate et élargie de l’environnement dans lequel ils évoluent. Le drone devra bénéficier d’un temps de vol de 30 minutes et d’une portée allant jusqu’à 3 kilomètres. Ultra léger, son poids ne pourra excéder 1.3 kg, devra être opérationnel en moins de deux minutes et pouvoir être transporté dans les sacs à dos standards utilisés par les soldats.

La seule entreprise non américaine sélectionnée par l’US Army

« Parrot est fier d’avoir été sélectionné par l’U.S. Army pour travailler sur ce projet hautement stratégique » déclare Henri Seydoux, fondateur et Président directeur-général de Parrot. « Les États-Unis ont toujours été un marché de premier plan pour le Groupe Parrot, tant pour notre gamme de drones grand-public que pour nos solutions avancées destinées aux professionnels. Nous comprenons parfaitement combien un drone ultra-compact, à l’instar de la plateforme de drone ANAFI, possède les atouts pour devenir un élément central de la défense. Nous sommes impatients de mettre à profit l’excellence de notre R&D pour répondre aux plus hautes exigences de l’U.S. Army afin d’intégrer l’efficacité offerte par les drones dans leurs opérations et d’accompagner la plus importante force armée et de défense au monde. ».

Un contrat qui arrive à point pour redonner un peu d’oxygène au groupe Parrot, en difficultés depuis quelques mois en raison du tassement de la demande sur le marché des drones de loisirs – spécialité de Parrot – et aussi de la concurrence acharnée sur ce secteur quasiment intégralement aux mains des constructeurs chinois, dont le leader DJI, qui excelle dans ce domaine avec 70% de parts de marché.

Il est d’ailleurs intéressant de noter à ce sujet que parmi les six entreprises sélectionnées, soit Skydio, Altavian, Teal Drones, Vantage Robotics, et Lumenier, non seulement aucune n’est chinoise, mais Parrot peut en outre s’enorgueillir du fait qu’elle est la seule non-américaine. Il faut dire que les récentes polémiques et la guerre commerciale entre les USA et la Chine ne plaident pas en faveur des fabricants de l’Empire du Milieu. DJI a par exemple été soupçonné à plusieurs reprises d’utiliser ses drones vendus aux particuliers pour espionner les USA (et peut-être d’autres pays) en transmettant les données recueillies par leurs machines aux autorités chinoises…

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

3 Commentaires

3 Commentaires

  1. Zebulon

    30 mai 2019 at 10 h 52 min

    C’est à mourir de rire votre histoire!

    • Jimmy Cram

      30 mai 2019 at 12 h 46 min

      Pourquoi ?
      Parrot est une entreprise française, rien que pour ça, j’applaudis le choix de l’armée américaine.

  2. Skini

    2 juin 2019 at 20 h 25 min

    Mouaf, la meilleur marque de drones est DJI, mais ils sont chinois alors….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les bons plans 🔥

Dernières news

Newsletter 🍋 Inscrivez-vous à la newsletter tout juste sortie du four, rien que pour vous

Les tests