Le Google Phone a réponse à tout

« Qu’y a-t-il vraiment dans un hot dog ? » T-Mobile, le distributeur pour le moment exclusif du T-Mobile G1, plus connu sous le nom de Google Phone Android, diffuse depuis cette semaine une publicité sur les chaînes américaines pour vanter les mérites du nouveau smartphone embarquant un système d’exploitation mis au point par Google. Contrairement à

« Qu’y a-t-il vraiment dans un hot dog ? »

T-Mobile, le distributeur pour le moment exclusif du T-Mobile G1, plus connu sous le nom de Google Phone Android, diffuse depuis cette semaine une publicité sur les chaînes américaines pour vanter les mérites du nouveau smartphone embarquant un système d’exploitation mis au point par Google.

Contrairement à ce qui fut l’angle de communication pour l’iPhone, le focus n’est pas mis sur le produit lui-même, que l’on ne voit que furtivement à la fin du spot, mais sur les services – tous fortement estampillés Google – qu’il propose. Des services (Google Maps, Internet, Gmail, etc…) qui, entre nous soit dit, ne justifient pas à eux seuls l’achat d’un T-Mobile G1, puisque nous disposons exactement des mêmes, et depuis longtemps, sur nos smartphones, iPhone compris.

Mais c’est là le vrai tour de force : avec le T-Mobile G1, les hot dogs n’auront plus aucun secret pour vous.


Nos dernières vidéos

12 commentaires

  1. Je pense vraiment que le G1 et l’iPhone sont focalisés sur des cibles très différents, donc je ne comprends pas la concurrence et les comparaisons que l’on ne cesse de voir ces jours-ci sur le net…

    Personne n’égalera la simplicité de l’iPhone et personne n’égalera la personnalisation complète du G1.

    Il y a donc largement la place pour les 2 🙂

  2. canardlebarbare on

    Il y a quand même une nuance au niveau des fonctionnalités disponible sur le G1 : Oui Google Maps existe sur les autres smartphones, mais pas la possibilité de développer de nouvelles applications embarquant Google Maps sur mobile.

    Typiquement, l’application qui scanne un code bar, puis affiche directement sur GoogleMaps la position de ce produit en moins cher et dans la boutique la plus proche de vous, n’existe nulle part ailleurs.

    Et ce n’est que le début. Le gros avantage d’Android, c’est qu’il propose aux développeurs, les composants Google directement intégrables dans leur propre application.

  3. J’ai bien l’impression que le google phone va tout déchirer y compris l’iphone.
    De part ses fonctionnalités et le fait de l’ouverture en open source d’android.

  4. Si ça peut enfin enterrer cette daube de WindowsMobile. Une offre RIM – Symbian – iPhone et Android, avec pour les 4 des arguments et avantages remarquables….

  5. De ce que j’ai lu et vu, le G1 semble être un bon smartphone, disposant d’une excellente plateforme logicielle.

    Il pourrait bien faire de l’ombre au machine fonctionnant avec windows mobile, ne serait-ce qu’a cause de la réactivité de l’interface … (par contre sans support exchange … c’est tendu pour la percé en entreprise).

    Mais en ce qui concerne son face à face avec l’Iphone, je reste perplexe. L’ergonomie globale est moins bonne (pour des actions simples, comme zoomer sur une page, de nombreuses manipulation son necessaire par exemple).

    De plus l’iphone, c’est une plateforme logicielle ET une plateforme materielle ET une architecture cliente (support localisé, achat de multimédia, etc ..).

    Si je devais simplifier, je dirais que le G1 c’est plein de fonctions et ça necessite un minimum de connaissance ou d’expérience pour l’utiliser à fond alors que l’Iphone, c’est moins de fonction (quoi que …) mais une ergonomie pensé pour le plus grand nombre.

    Dans la bataille, j’ai surtout l’impression que le perdant c’est winmobile. Car cet os est définitivement un boulet au sens propre. Il fait rammer le plus performant des pda/smartphone.

  6. ça me fait toujours rire les exemples avec le produit moins cher via le code-bar où de trouver le marchand de fringues qui vend la robe rouge à poids vert dans un rayon de 2 kms. C’est de la pure connerie de techos.
    Vous croyez que les vendeurs vont se faire ch.. à remplir des bases de données pour vous, où qu’ils vont laisser leurs bases de prix en libre consultation.
    Non, et google ils sont bien migons à prendre les rues de 5 villes françaises en photos mais chez pagesjaunes ils avaient djà fait ça au siècle dernier.
    Qui s’en sert, personne.

    Tout ceci ce n’est que du rêve (ha oui, j’avais oublié, ça sert à ça la pub, faire rêver, j’suis nase) mais à ne pas confondre avec la réalitée.

  7. canardlebarbare on

    @phil

    Je suis assez d’accord avec toi, il y a peu de chance que ça fonctionne bien, surtout en dehors des grandes villes américaines, par manque d’informations.

    Cependant, ils existent déjà des sites web « comparateurs de prix ». D’ailleurs ils répertorient peut être déjà le code barre du produit (ça serait assez naturel comme identifiant). J’imagine que le logiciel en question doit être en partenariat avec ce genre de site Web. Sur certains produits ça me paraît tout à fait crédible. Ça pourrait même servir à trouver un produit en rupture de stock dans la boutique où tu te trouves. J’imagine que les constructeurs pourraient même mettre les codes barre sur leur pub dans la rue ou le métro, de manière à trouver le lieux d’achat le plus proche.

    Il me semble que ça vaut le coup d’être tester 😉

  8. Pingback: Emgenius News | links for 2008-10-30

Répondre