Suivez-nous

Fintech

Le groupe Société Générale avale la néobanque Shine

Société Générale se renforce sur le créneau des professionnels avec Shine. Cette dernière est la dernière d’une série d’acquisitions dans la fintech (Treezor, Lumo…).

Il y a

  

le

 
Néobanque Shine
© Shine

A la surprise générale, la célèbre banque française vient d’annoncer l’acquisition de la néo-banque Shine. Le groupe bancaire espère ainsi compléter son offre à destination des clients professionnels « avec l’ambition d’être le leader sur un secteur en forte croissance ». Dans son communiqué, la banque française n’a toutefois pas précisé le montant de la transaction.

Un marché en plein essor

Fondée en 2017, Shine revendique 70 000 clients à son actif et rivalise avec Qonto et Memo Bank, qui vient tout juste de lever 20 millions d’euros avant même son lancement. Jusqu’à présent, la néo-banque française s’était contentée de lever 10,8 millions d’euros auprès de fonds comme Daphni ou Kima Ventures pendant que sa rivale Qonto bouclait un méga tour de table de 104 millions d’euros en janvier dernier.

Avec le soutien de Société Générale, Shine bénéficiera de nombreuses synergies pour accélérer sa croissance, tout en conservant un « développement indépendant ». Cette opération ne va pas sans rappeler l’approche adoptée au moment de l’intégration de Treezor par le même groupe en 2018.

De son côté, Treezor se revendique comme la « fintech de la fintech » avec une solution agile qui permet aux néo-banques de facilement se lancer sur le marché. Et justement, Shine fait appel à Treezor pour son infrastructure bancaire – que ce soit pour la création et la gestion des comptes que pour l’émission des cartes bancaires. En associant leurs forces, Société Générale confirme sa position de force sur le créneau de la fintech.

Shine sera distribuée par Société Générale

Avec cette opération, Société Générale souhaite mettre en place un « dispositif unique » qui permette aux clients existants de la banque de migrer vers cette offre numérique pour « une gestion 100% ligne et de services à moindre coût ». Lorsque les besoins des clients de Shine évolueront, le groupe leur permettra de bénéficier d’une offre plus complète avec le recours à l’expertise des conseillers – sans avoir à changer de banque.

Shine peut également compter sur la licence bancaire de Société Générale pour étoffer sa gamme de produits, et mieux répondre aux besoins actuels des clients. La jeunesse de ces établissements leur a joué des tours ces derniers mois, et l’impossibilité de pouvoir accompagner leurs clients sur les Prêts Garantis par l’État leur ont valu une salve de critiques.

Le communiqué précise que Société Générale mettra plus généralement à disposition de la néo-banque des « solutions telles que le crédit, l’assurance, ou les paiements » pour simplifier encore davantage l’expérience bancaire des jeunes entreprises.

De son côté, le co-fondateur de Shine, Nicolas Reboud se félicite de « rejoindre le groupe Société Générale car cela valide la solidité de notre modèle, fondé sur un triptyque entre numérique, accompagnement humain, et croissance responsable ». Il y voit un moyen de proposer une offre considérablement enrichie qui permettra d’offrir une satisfaction supplémentaire à sa clientèle.

Cliquez pour commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *